Le trafic de l'aéroport de Nice ne reviendrait à la normale qu'en 2023 ou 2024

La seconde plate-forme aéroportuaire de France est toujours au ralenti à cause de la crise sanitaire. Selon Franck Goldnadel, président d'Aéroports de la Côte d'Azur (ACA), le trafic aérien de l'aéroport de Nice ne devrait pas revenir à la normale avant 2023 ou 2024.

L'aéroport de Nice Côte d'Azur est la seconde plate-forme aéroportuaire de France.
L'aéroport de Nice Côte d'Azur est la seconde plate-forme aéroportuaire de France. © FTV / Manon Hamiot
2023 ou 2024. Il faudra attendre ces années pour envisager un retour normal du trafic à l'aéroport de Nice. L'information a été précisé ce 20 octobre par Franck Goldnadel, président d'Aéroports de la Côte d'Azur (ACA).

Nouvellement nommé à la tête du directoire de cette société qui regroupe les aéroports de Nice, Cannes et Saint-Tropez, il estime que le site azuréen "peut être dans le peloton de tête des aéroports qui vont recouvrer un peu plus rapidement leur activité, du fait de l'attractivité du territoire et du trafic réparti entre vols domestiques, passagers en provenance de grandes capitaleseuropéennes et trafic international pur".

En 2020, l'aéroport de Nice devrait à peine enregistrer le tiers de son activité de 2019, soit 5 millions de passagers contre 14,8 millions, en raison de l'arrêt du trafic international et des restrictions au trafic européen :

Ici il y a peu d'alternatives à l'avion pour rejoindre les autres grandes capitales régionales, voire Paris, donc on a un trafic domestique plutôt plus dynamique.

Franck Goldnadel, président d'Aéroports de la Côte d'Azur (ACA)

90% du trafic de l'année se fait en France. La reprise du trafic au Terminal 1 était d'abord prévue pour l'an prochain.

ACA a fait appel à un prêt garanti par l'État (PGE), pour un montant non communiqué, effectué des économies de fonctionnement et usé du dispositif de chômage partiel à hauteur, actuellement, de 30% de l'activité de ses 520 employés.

Depuis le 3 octobre, le tarmac de l'aéroport de Nice Côte d'Azur est essentiellement occupé par les hélicoptaires chargés de ravitailler le haut-pays et assurer le désenclavement des vallées sinistrées :
Au total, la plate-forme de Nice emploie 8.000 personnes en temps normal.
   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aéroport nice côte d'azur économie transports transports aériens transports en commun coronavirus/covid-19 santé société