Trafic de stupéfiants et blanchiment d'argent: six personnes écrouées

A Nice, la place Rossetti est au centre des investigations des enquêteurs
A Nice, la place Rossetti est au centre des investigations des enquêteurs

Le juge marseillais, spécialisé dans le crime organisé, a déjà mis en examen huit personnes. Il devrait se prononcer vendredi sur le blanchiment présumé qui concerne plusieurs niçois. 

Par Olivier Le Creurer

L'enquête se poursuit dans le cadre du trafic de drogue et de blanchiment d'argent à la suite de la découverte de 130 kg de résine de cannabis dans une voiture à Pau le week-end dernier.

Les premiers supects interpellés par la Police judiciaire de Nice ont été présentés lundi à un juge marseillais spécialisé dans le crime organisé. Huit personnes ont été mises en examen, six ont été écrouées et deux placées sous contrôle judiciaire. Parmi eux, Laurent Choukroun, recherché depuis dix ans. Il est considéré comme le responsable principal de ce trafic. Patrick Alavena et Claudio Clementi ont également été incarcérés. Ils ont été mis en examen pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. 

Le juge  devrait se prononcer vendredi sur le volet blanchiment de ce dossier. Des patrons de bars, hommes d'affaires et une famille bien connue de carnavaliers niçois sont toujours en garde à vue. Au total, dix huit personnes étaient en garde à vue dimanche.

Sur le même sujet

Les + Lus