VIDEO. Un mort et des blessés... Le point 24 heures après l'incendie de l'immeuble à Nice-Nord

Publié le Mis à jour le
Écrit par Grégory Bustori, Frédéric Roche et France Montagne

A Nice, les pompiers ont été appelés dans la nuit de vendredi à samedi pour intervenir afin de maitriser un feu d'habitation. Un résident est décédé, plusieurs personnes ont été transférées vers le centre hospitalier niçois tandis que 180 habitants ont été évacués.

Un violent incendie s'est déclaré boulevard Comte de Falicon, à Nice, au sein d'un immeuble de 13 étages, dans la soirée du 25 au 26 novembre. La résidence compte 130 logements. La circulation du tramway a été momentanément interrompue.

Aux alentours de 22h30, les sapeurs-pompiers sont intervenus pour tenter de maitriser les flammes au dans un appartement situé au troisième étage de l'immeuble.

Une vingtaine d'engins ont d'abord été engagés sur place, 90 soldats du feu ont finalement pris part aux opérations menées sur les lieux.

Trois grandes échelles ont déployées, elles ont permis d'évacuer notamment 80 personnes.

Quatre victimes, dont un mort

Une personne a perdu la vie, à cause d'une intoxication due aux émanations des fumées de l'incendie, deux personnes ont été évacuées vers le centre hospitalier. L'une d'entre elles est en urgence absolue, deux autres en urgences relatives.

Les victimes ont été prises en charge par les secours. La circulation a été coupée sur les axes adjacents. 

Les personnes évacuées à l'école des Oliviers

Le maire de Nice, Christian Estrosi, s'est rendu au plus tôt dans le groupe scolaire Les Oliviers, où les personnes évacuées ont été dirigées.

Elles ont notamment été accueillies par La Croix Rouge, la réserve communale de la Sécurité civile participe aussi à cette opération, ainsi que le SAMU. 

Le premier adjoint à la Ville de Nice, Anthony Borré, est aussi sur place.

Environ 200 personnes prises en charge

Parmi les nombreux habitants de l'immeuble, dont environ 200 personnes ont été évacuées, Nesrine, qui vit au 13e étage, n'a pas pu sortir de son appartement par la porte d'entrée à cause des fumées. Choquée, elle a été "réveillée par les cris" avant de devoir se réfugier sur son balcon et d'être évacuée par les pompiers.

Nesrine a été réveillée par les cris. Cette habitante du 13 étage de l'immeuble n'a pu sortir par le couloir. Elle s'est réfugiée sur son balcon avant d'être évacuée par les pompiers. ©France Montagne/ France Télévisions

Le SDIS 06 a mis en place une importante logistique pour accueillir ces personnes au groupe scolaire Les Oliviers.

Les habitants sont notamment recensés pour être relogés au plus vite.

Vers minuit, l'incendie était maitrisé, seul un halo de fumée se dégageait alors de l'immeuble.

"Incendie volontaire ou involontaire"

D'après les informations obtenues sur place par la rédaction de France 3 Côte d'Azur, l'occupant de l'appartement d'où est parti l'incendie était très encombré. Deux mains courantes auraient été déposées hier contre cette personne indélicate qui posait des problèmes au sein du voisinage.

L'option d'un incendie volontaire n'est pas écartée, notamment par le maire de Nice, Christian Estrosi.

Une enquête est en cours, une plainte doit être déposée. Le premier édile niçois explique quant à lui que la priorité est donnée, pour le moment, à la prise en charge des habitants évacués, alors que 20 personnes âgées ont été dirigées vers un EHPAD.

Il explique aussi que les efforts seront faits rapidement pour que les personnes évacuées, "entre 200 et 250" puissent accéder à leurs effets personnels dans les plus brefs délais.

Le jour d'après

Ce samedi 26 novembre, de nombreux habitants de cette copropriété sont encore sous le choc de la nuit passée. Beaucoup sont sorties en catastrophe, en ne pouvant prendre que le stricte minimum.

Les pompiers ont évacués les débris de l'appartement d'où est parti le feu. Une soixantaine d'habitants ont pu passer la nuit dans le groupe scolaire Les Oliviers, non loin du site de l'incendie. Les issues étaient bouchées, les escaliers et les ascenseurs étaient inaccessible. Une angoisse pour beaucoup.

Une dame âgée a même été oubliée lors de l'évacuation. Elle n'a pas été prévenue. Agée de 83 ans, elle n'est pas la seule à avoir pu passer la nuit, malgré tout, sans son appartement. 

La personne occupant le logement est décédée lors de l'incendie, le maire de Nice, Christian Estrosi, faisait encore état aujourd'hui des difficultés relationnelles entre ce résident et son voisinage.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité