Féminicide présumé : une femme morte à Nice, son ex-compagnon et le fils de la victime sont en garde à vue

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Lioult et Emmanuel Félix

Selon le maire de Nice, la victime était un agent de la collectivité. Il s'agirait du premier féminicide dans les Alpes-Maritimes, le troisième en France depuis le début de l'année.

L'information a été rendue publique par un tweet du maire de Nice ce premier janvier 2022  peu avant minuit.

Il indique qu'un agent de la collectivité, une mère de famille de 45 ans, mère de 3 enfants aurait été tuée à Nice, dans un immeuble situé au 193 boulevard de la Madeleine, par son ex compagnon.

L'alerte a été donnée par la fille de la victime, âgée de 21 ans. Il est aux alentours de 20 heures ce soir de la Saint-Sylvestre.

L'homme, un sexagénaire, s'est présenté à la caserne Auvare spontanément. Il a été rejoint par le fils ainé de 24 ans un peu plus tard. Il a indiqué qu’il avait eu une dispute avec sa femme et ne savait pas dans quel état elle était. Il a alors conduit les enquêteurs au domicile familial. Le corps sans vie avait été placé dans le coffre de la voiture du fils, garée dans le garage de la résidence.

Parvine Deriveri, procureure adjointe 

Le couple élève trois enfants âgés de 24, 21 et 17 ans, se serait séparé en juin dernier, toujours selon Parvine Deriveri.  L'ex-compagnon et le fils aîné de la victime sont entendus dans les locaux de la caserne Auvare à Nice. Le corps de la défunte présenterait des traces de strangulation. Le parquet de Nice a ouvert une enquête pour "homicide volontaire par conjoint".
L'enquête est confiée à la brigade criminelle de la sûreté départementale de Nice.

Un troisième féminicide en France depuis le début de l'année ?

Ailleurs en France, deux hommes soupçonnés ont été placés en garde à vue. Ils sont souçonnés d'avoir tué leur conjointe respectivement en Meurthe-et-Moselle et dans le Maine-et-Loire. 

Selon un bilan du ministère de l'Intérieur, 102 hommes ont tué leur conjointe ou ex-conjointe en 2020. Ils étaient 146 en 2019. Le collectif féministe contre les violences sexistes et sexuelles #NousToutes dénombre 113 féminicides en 2021.