Vendée Globe : la grosse erreur de Jean-Pierre Dick

StMichel-Virbac, le voilier de Jean-Pierre Dick a parcouru 44 milles dans la zone interdite des glaces. Il a du repasser par son point d'entrée dans cette zone afin de réparer sa faute. Il a ensuite repris sa route vers le nord-est en ayant perdu du terrain mais il conserve toujours la 7ème place.

Jean-Pierre Dick occupe la 7ème place du Vendée globe
Jean-Pierre Dick occupe la 7ème place du Vendée globe © Y.Zedda/StMichel-Virbac Sailing Team
Jean-Pierre Dick aura perdu quasiment huit heures après le franchissement de la ZEA (Zone d’Exclusion Antarctique) définie par la Direction de Course pour éviter aux solitaires d’approcher les glaces dérivantes, nombreuses sous le 45°S.

je tiens à m'excuser auprès de mon équipe et de mes sponsors. Cette erreur n'est pas admissible à ce niveau.

 

En fait il semble que le skipper de StMichel-Virbac n’a pas intégré dans ses logiciels de navigation le fait que les points définissant ce « mur des glaces » avaient été remontés vers le Nord il y a plusieurs jours en raison de l’accumulation d’icebergs avant les Kerguelen.


APRES LES EXCUSES


J28 : Jean-Pierre Dick positive après sa faute... par VendeeGlobeTV

 

SUR LES RESEAUX SOCIAUX

 

LE CLASSEMENT ce dimanche 4 décembre à 9h


1. Armel Le Cléac'h (FRA/Banque populaire VIII) à 14.103 milles de l'arrivée
2. Alex Thomson (GBR/Hugo Boss) à 18,48 milles du premier
3. Sébastien Josse (FRA/Edmond de Rothschild) à 566,53
4. Paul Meilhat (FRA/SMA) à 1202,79
5. Jérémie Beyou (FRA/Maître Coq) à 1233,79
6. Yann Eliès (FRA/Quéguiner-Leucémie Espoir) à 1731,83
7. Jean-Pierre Dick (FRA/StMichel-Virbac) à 2018,95
8. Jean Le Cam (FRA/Finistère Mer Vent) à 2148,92
9. Thomas Ruyant (FRA/Le Souffle du nord) à 2278,63
10. Kito de Pavant (FRA/Bastide Otio) à 2942,99

Vous pouvez suivre l'évolution de la course (tracking) ici

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter