VIDEO. Il y a 60 ans, les autoroutes devenaient payantes avec l'autoroute Estérel-Côte d'Azur première autoroute à péage

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurent Verdi .

L'automobiliste paie l'autoroute depuis le 9 juillet 1960. Nous avons retrouvé les images des péages sur celle de l'Estérel-Côte d'Azur, nom de l'A8 à l'époque.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
"Le ciel est bleu la mer est vaste, mais la route... la route qu'elle soit du bord de mer ou de l'Estérel est un des jeu de patience auquel nous ne sommes pas prêt de nous faire" décrit un journaliste de l'époque dans un reportage sur les bouchons de la Côte d'Azur pendant les vacances. Il ajoute qu'il faut près de deux heures au pas pour relier la trentaine de kilomètres qui relie Cannes à Nice.

Estérel-Côte d'Azur, première autoroute payante

Historiquement, l'A13, en Normandie, est la première autoroute française, dont le premier tronçon a été achevé en 1941. Le réseau autoroutier gratuit s'est agrandi jusqu'à devenir payant le 9 juillet 1960 suite à un décret.
Le premier juillet 1961, la première autoroute à péage est inaugurée en France, il s'agit de l'autoroute Estérel-Côte d'Azur. Elle relie Puget-sur-Argens, dans le Var à Mandelieu, dans les Alpes-Maritimes. Elle est longue de 63 kilomètres et pour l'emprunter il faut payer 250 anciens francs soit 3,99 euros selon le convertisseur de l'INSEE.
Notre reportage avec les images de l'autoroute à l'époque :

Route vers le progrès

C'est la France du général de Gaulle, une époque au progrès triomphant durant laquelle la technique fait plier la nature. Le chantier passe par le massif de l'Estérel, il va durer cinq ans et va coûter 22 milliards d'anciens francs soit plus de 351 millions d'euros.
A l'époque, le gouvernement assure que le péage est temporaire, aujourd'hui le péage est quand même moins cher : comptez 3,8 euros pour aller de Puget-sur-Argens à Mandelieu selon la grille des tarifs de Vinci autoroutes.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité