Cet article date de plus de 4 ans

VIDEO. Les moments forts de la cérémonie d'hommage aux victimes de l'attentat de Nice

Quatre-vingt-six roses blanches au centre d'une fontaine éphémère : la France a rendu à Nice un hommage national émouvant aux victimes de l'attentat du 14 juillet dans un climat apaisé après les violentes polémiques de l'été.
François Hollande a présidé l'hommage national à Nice
François Hollande a présidé l'hommage national à Nice © VALERY HACHE / AFP
François Hollande: "Ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale"

"Ce qui a été frappé, c'est l'unité nationale""Ce qui a été frappé le 14 juillet, c'est l'unité nationale", a déclaré François Hollande, assurant que "l'entreprise maléfique" des terroristes "échouerait". "En dépit des épreuves, des drames, des larmes, il n'y a ici pas de haine mais une volonté farouche de porter encore plus haut les valeurs d'humanité, de solidarité, de fraternité", a ajouté le président de la République, écouté en silence par les centaines d'invités, dont des politiques de tous bords.

Parmi eux, le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, l'ex-président de la République Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire, Alain Juppé, François Fillon, Marine Le Pen ou encore Marion-Maréchal-Le Pen, qui avaient mis les polémiques de côté en ce jour de recueillement. 

Cindy Pelligrini a perdu 6 membres de sa famille


"Nous espérons les faire revivre par le biais de cet hommage national"
"Nice et la France entière pleurent 86 victimes. Notre tristesse est indéfinissable", avait déclaré avant le président de la République Cindy Pellegrini, une proche de victimes, qui a lu au début de la cérémonie un texte en mémoire aux morts et aux blessés, sur la colline du château. "Nous espérons au plus profond de notre coeur que désormais, chaque 14 juillet,
chacun d'entre vous admirera le ciel en pensant que chaque étoile est une vie brisée à jamais", a-t-elle déclamé d'une voix chargée d'émotion.

Le nom des 86 victimes lu et des roses blanches déposées 

durée de la vidéo: 15 min 51
Annonce des 86 morts du 14 juillet

Honneurs militaires, Marseillaise, Méditerranée en arrière-plan: la cérémonie, qui a duré une heure, avait débuté à 11H00 dans une grande solennité par l'arrivée
du chef de l'Etat. "J'attendais beaucoup de dignité, je suis très heureux, ému et fier que cette dignité ait été au rendez-vous", s'est félicité sur BFMTV le président LR de la région PACA, Christian Estrosi, à l'issue de la cérémonie.

Julien Clerc chante "Je veux être utile, à vivre et à rêver"


En hommage aux victimes de l'attentat de Nice, Julien Clerc interprète "Utile" au piano


Outre les Français, 19 nationalités ont été frappées dans cette attentat, le plus important qu'ait connu la France depuis ceux de janvier (17 morts) et novembre 2015 (130 morts) à Paris et Saint-Denis. 

La Marseillaise a été chantée par les enfants du choeur de l'Opéra de Nice


durée de la vidéo: 02 min 49
La Marseillaise par le choeur de l'opéra de Nice

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat de nice faits divers terrorisme hommage société