Xylella Fastidiosa: un deuxième foyer découvert à Mandelieu dans les Alpes-Maritimes

Un deuxième cas de Xylella Fastidiosa a été découvert cette semaine dans les Alpes-Maritimes, sur un arbuste Polygale à feuille de myrte. L'extension du premier foyer découvert à Nice est confirmée. La vente et la circulation de 200 espèces menacées est interdite dans 23 communes. 

Traitement de la Xylella fastidiosa sur un plant infecté à Propriano en Corse-du-Sud
Traitement de la Xylella fastidiosa sur un plant infecté à Propriano en Corse-du-Sud © © PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP ARCHIVES
Un deuxième foyer de Xylella Fastidiosa sous espèce multiplex a été découvert cette semaine sur la commune de Mandelieu La Napoule sur un arbuste Polygale à feuille de myrte planté sur un terrain communal, annonce la préfecture des Alpes-Maritimes ce jeudi.

Par ailleurs, des analyses  menées par l'ANSES (Laboratoire de Santé des Végétaux) des prélèvements effectués dans l'environnement du premier foyer découvert sur un rond-point de Nice viennent de révéler la contamination de 5 autres polygales à feuilles de myrte situés dans deux massifs à proximité, et ont montré que la bactérie s'est étendue.

Mesures de protection

Le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a arrêté ce jour les mesures à prendre pour ces deux foyers dans un périmètre qui comprend :
- une zone dite « infectée » de 100m autour des végétaux contaminés : opérer une désinsectisation de tous les végétaux et un arrachage des végétaux hôtes,

- une zone dite « tampon » de 10 km autour de cette zone infectée, les mouvements de végétaux spécifiés (environ 200 espèces de végétaux à risque) sont interdits ou très encadrés par des dérogations délivrées par l’État. La DRAAF examine avec les professionnels concernés les modalités
de ces dérogations.

La carte des zones "tampons",  où les mouvements des 200 espèces de végétaux sont interdits:  

Cartographie des communes "tampon" où la vente de 200 espèces est interdite


Depuis le début de semaine les propriétaires de la zone infectée sont contactés par les services préfectoraux  pour les opérations de désinsectisation, arrachage et élimination des végétaux.  Pour les foyers nouvellement découverts, les propriétaires vont être informés par les services de la
DRAAF
pour leur expliquer la marche à suivre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société xylella
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter