Opération anti-mafia à Vintimille: une quinzaine de personnes arrêtées, une vingtaine d'autres mises en examen

Les forces spéciales ont été soutenues par des hélicoptères / © IL SECOLO XIX
Les forces spéciales ont été soutenues par des hélicoptères / © IL SECOLO XIX

Dans la nuit de dimanche à lundi, 200 carabiniers des forces spéciales italiennes ont arrêté Joseph Marciano, le chef d'un gang de la n'drangheta. L'ancien maire de Vintimille, Gaetano Scullino a été mis en examen.

Par Olivier Le Creurer avec Bernard Peyrano

La direction régionale anti-mafia de Gênes a coordonné l'opération. Les carabiniers des forces spéciales, soutenus par plusieurs hélicoptères, avaient pour mission d'enquêter sur les complots présumés entre le crime organisé et le milieu politique dans la province d'Imperia. Ils soupçonnent la mafia d'avoir influencer le résultat des élections. La section locale de la 'Ndrangheta aurait été en mesure d'imposer les noms des candidats. Une quinzaine de personnes ont été arrêtées pour également extorsion de fonds et trafic de drogue.

Des hommes politiques mis en examen

Plusieurs hommes politiques ont été mis en examen: parmi eux les anciens maires de Vintimille Gaetano Scullino et de Bordighera Giovanni Bosio. Les deux conseils municipaux ont été dissous il y a quelques mois pour des soupçons d'infiltration mafieuse. Selon le journal italien ILSECOLOXIX, Bosio a démissionné aujourd'hui de son poste de conseiller de la province d'Imperia
Des chefs d'entreprises de BTP italiens, qui ont obtenus des chantiers dans les Alpes-maritimes, ont également été mis en examen.

Sur le même sujet

Les + Lus