Saint-Jean-Cap-Ferrat, la fille de l’ancien maire et son compagnon incarcérés

La fille de l'ancien sénateur-maire de Saint-Cap-Ferrat, René Vestri, et son compagnon ont été mis en examen et placés en détention provisoire. Ils sont  soupçonnés tous deux d'escroquerie et de fausses factures.

Vue aérienne de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes) prise le 7 octobre 2020P
Vue aérienne de Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes) prise le 7 octobre 2020P © Christophe SIMON / AFP
Les deux entrepreneurs, Olivia Vestri et Joe Aoun, un architecte spécialisé dans le service aux milliardaires de la presqu'île, sont aussi soupçonnés de possibles infractions au code de l'urbanisme. Confirmant une information de Nice-Matin, le parquet a indiqué qu'ils ont été mis en examen suite à une vague d'interpellations ce mardi, mais n'a pas souhaité donner plus d'informations sur cette affaire.

Les bureaux de Joe Aoun, dirigeant de la première agence d'hypeluxe à Saint-Jean-Cap-Ferrat, ont été perquisitionnés. Ce dernier possède également une succursale au Liban. Les bureaux de plusieurs entrepreneurs de la Côte d'Azur, et des bureaux de la mairie où l'architecte obtenait des permis de travaux ou d'extension avant de proposer le marché à des sociétés, en échange de contreparties financières présumées, ont également été perquisitionné.
           
En 2017, trois membres de la famille de René Vestri, maire UMP durant 30 ans de Saint-Cap-Ferrat, décédé en 2013, avaient été condamnés dans le cadre du tentaculaire dossier financier de la Tour Odéon.
           
Sa fille Olivia avait été reconnue coupable d'avoir soustrait au fisc des sommes importantes sur le chiffre d'affaires que lui procurait l'exploitation de la plage privée "Passable" concédée par la mairie. Elle avait été condamnée à 3ans de prison avec sursis pour abus de biens sociaux et fraude fiscale. Les fonds, ouverts au nom de sociétés fondées dans les Îles Vierges britanniques, étaient cachés sur des comptes en Suisse et ses comptes off-shore avaient été gelés par la justice.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société urbanisme