• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Sécurité routière : Le département des Alpes-Maritimes, bon élève; le Var peut mieux faire

© France3 Côte d'Azur
© France3 Côte d'Azur

Bonne nouvelle sur le front de la sécurité routière dans les Alpes-Maritimes. Les routes, depuis le début 2013, ont été moins meurtrières : 15 vies épargnées, soit une baisse de près de 29 %. Dans le Var, nombre de blessés en baisse, mais hausse du nombre des personnes qui ont perdu la vie.

Par Yves Lebaratoux et Ariane Masseglia

Bilan Alpes-Maritimes sur les 10 premiers mois de l'année 2013 : 

Pour les 10 premiers mois de l'année, il est le seul département, en Provence-Alpes-Côte d'Azur, à pouvoir prévoir que l'année 2013 sera peut être moins meurtrière que la précédente.

- 28 % par rapport à l'année 2012, entre janvier et octobre, la baisse du nombre de décès est conséquente, mais 37 personnes ont tout de même perdu la vie dans des accidents de la route.

- Le nombre de blessés est en baisse lui aussi, de 9,7 %, mais le nombre reste important : 1748 personnes,

Bilan Var sur les 10 premiers mois de l'année 2013 :

Des résultats positifs dans le département du Var aussi ; Nombre de blessés : 11% de moins que l'année précédente sur la période du mois de janvier à fin octobre.

Mais des chiffres malheureusement beaucoup plus négatifs pour le nombre de personnes qui ont perdu la vie : hausse de 8% et 57 décès comptabilisés
.

Principales victimes : Motards et piétons : 

Comme précédemment, tous départements confondus, les usagers les plus touchés sont les plus fragiles, à savoir les motards et les piétons, avec une moyenne d'âge de 33 ans pour les premiers et de 68 ans pour les seconds.

Jours les plus accidentogènes : Mercredi et samedi :

Quant aux jours les plus accidentogènes, ils correspondent aux périodes de repos, le mercredi et le samedi particulièrement, qui sont les jours où sont enregistrés le plus de morts sur les routes.

DMCloud:125631
Bilan accidents 06 et 83
Commentaire : Ariane Masseglia

Sur le même sujet

Interview de Thérèse Schermann-Descamps

Les + Lus