Six mois de prison ferme pour des passeurs de portables en maison d'arrêt

Publié le Mis à jour le

Deux hommes dont un ancien footballeur de l'AS Cannes condamnés à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Grasse pour avoir "livré" des téléphones portables à la maison d'arrêt de Grasse. Ils ont été incarcérés à la maison d'arrêt de Nice.

Le 12 octobre dernier ils s'étaient approchés du mur d'enceinte, ont découpé le grillage de la maison d'arrêt, passé un glacis et lancé  sept téléphones portables dans la cour et le chemin de ronde.

Repérés par un surveillant en poste dans le mirador. le gardien a relevé le numéro d'immatriculation de la voiture qui se trouvait à proximité, permettant de remonter à l'un des hommes,. Interpellés l'un chez lui l'autre dans sa voiture, ils ont été déférés après 48 heures de garde à vue.

Sur le téléphone  de Jimmy Pieri , l'ancien footballeur de Cannes entraîneur à Beaulieu, les enquêteurs ont  trouvé un SMS " Livraison réussie, merci".  Une livraison qui lui vaut ainsi qu'à Mohamed Ahmed Messaoud ( militaire à la base d'Istres) six mois de prison ferme avec mandat de dépôt à la barre, prononcée hier soir par le tribunal correctionnel de Grasse présidé par Marc Joando et conforme aux réquisitions du parquet.

Ils ont été incarcérés à la maison d'arrêt de Nice.