SOS Médecins rejoint la grève des médecins libéraux

Publié le Mis à jour le

3 médecins ont été réquisitionnés par la Préfecture des Alpes Maritimes pour le secteur niçois, mais le standard est saturé et les patients doivent attendre jusqu'à 6 heures avant la visite à domicile.

Un standard saturé

De Villeneuve-Moubet à St-Jean-Cap-Ferrat en passant par St-Martin-du Var, La Gaude, Vence et Nice: le secteur couvert par l'association SOS Médecins sur l'agglomération niçoise compte 27 communes pour.... 3 médecins seulement. 
Réquisitionnés par la Préfecture, ils doivent faire face à des dizaines de patients qui tentent de joindre le standard.
Il faut compter au mieux 30 minutes pour joindre un correspondant  ( 60 appels sont en attente en moyenne) et de longues heures avant de voir un médecin arriver chez soi.

Un mouvement national

SOS Médecins a invité  ses 1 000 médecins à cesser le travail et à rejoindre ainsi le mouvement engagé la semaine dernière par les médecins libéraux. généralistes et spécialistes, qui  protestent contre le projet de loi santé du gouvernement. Les grévistes refusent la suppression des gardes de nuit dans certaines communes et la mise en place d'un standard unique.

Un effet domino 

Depuis le début du mouvement, le ministère de la Santé affirme "qu'il n'y a aucune affluence anormale dans les services d'urgence" ce qui n'est pas l'avis du président national de SOS Médecins. Dominique Ringard. Il a déclaré à l'AFP  "Heureusement qu'on n'a pas de grippe, sinon on aurait explosé. Les fins d'année sont une période hyper chargée d'habitude avec la pathologie et les médecins en congés. Mais avec en plus des médecins en grève, nous avons un cocktail un peu détonnant".

REPORTAGE
durée de la vidéo: 01 min 01
SOS Médecins rejoint la grève des médecins libéraux
Intervenante:
Joëlle Martinaux, responsable SOS Médecins Nice