Tempête Alex : la FDSEA lance une cagnotte pour les éleveurs et les agriculteurs sinistrés

La FDSEA des Alpes-Maritimes et les syndicats agricoles locaux se mobilisent pour aider un secteur d'activités sinistré suite au passage de la tempête Alex ce 2 octobre dernier. Elle invite les habitants à aider le monde agricole par le biais d'une collecte.

Ce qu'il reste du troupeau de Mickaël Viale, éleveur ovin à Breil sur Roya. Sa ferme est intacte mais elle reste coupée du monde.
Ce qu'il reste du troupeau de Mickaël Viale, éleveur ovin à Breil sur Roya. Sa ferme est intacte mais elle reste coupée du monde. © FRED TISSEAUX / FTV
La Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles des Alpes-Maritimes  lancé une cagnotte solidaire en ligne. Elle invite tous les habitants du départements à aider les éleveurs, les agriculteurs qui ont eu leur exploitation partiellement ou totalement détruite par la tempête Alex le 2 octobre dernier. Dans les vallées, 100 hectares agricoles sont concernés : les bâtiments de stockage, de transformation, les serres de maraîchage, les ruches.  
 
Mickaël Viale habite au dessus de Breil-sur-Roya il a perdu 22 bêtes, emportées par des torrents de boue. Sa ferme est intacte mais coupée un temps du monde. Il a  dégagé un chemin qui n'était plus utilisé pour répondre à l'urgence, mais ce chemin ne sera pas praticable en cas de fortes intempéries ou s'il neige.
© FRED TISSEAUX / FTV

Il y a bien eu un temps un pont aérien grâce à la solidarité  pour ravitailler les éleveurs isolés, avec 74 rotations exceptionnelles organisées par la chambre d'agriculture  pour apporter des  céréales, du foin dans les vallées.
Il y a eu 35 rotations avec le Haut-Pays pour convoyer du foin dans les vallées sinistrées lors des premiers jours après la tempête Alex.
Il y a eu 35 rotations avec le Haut-Pays pour convoyer du foin dans les vallées sinistrées lors des premiers jours après la tempête Alex. © DJAMEL MOUAKI / FTV

Mais le stockage est compliqué et passée la première urgence, Mickaël se sent bien seul.
  
Les agriculteurs des Alpes-Maritimes vont-ils partir vers d'autres cieux ?
Jean-Michel Frère, président de la FDSEA, explique la situation au micro de France Bleu Azur .
 

Nous avons deux éleveurs qui ont quitté le département provisoirement pour passer l'hiver dans de bonnes conditions, un troisième qui devrait le faire côté Vésubie, c'est la solidarité agricole qui a joué...

Jean-Michel Frère, président FDSEA 06

Et il se veut rassurant, en annonçant l'arrivée prochaine de 250 tonnes de fourrage qui seront redistribuées dans les vallées.
En attendant, les éleveurs doivent tout reconstruire, trouver des moyens d'écoulement des marchandises notamment dans la Roya car les camions de gros tonnage sont interdits sur des voies non consolidées. La solution passe donc forcément par un train en provenance d'Italie pour approvisionner Tende. 

Il faut que les éleveurs restent dans le département

"On fera tout pour qu'ils restent" annonçaient Michel Dessus le 16 octobre dernier. Pour le patron de la chambre d'agriculture 06, 
ceux qui nous nourrissent doivent rester dans les Alpes-Maritimes.

C'est une partie de l'enjeu d'une cagnotte qui pour l'instant n'a recueilli que 200 euros. Il reste encore 34 jours.
Les dons sont possibles par chèque : FDSEA Solidarité agricole 06 MIN Fleurs 6 - Box 116 - 06296 NICE Cedex 3. N'oubliez pas de préciser vos noms et coordonnées.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo agriculture économie