Tempête Alex : un milliard d'euros pour la reconstruction des vallées de la Vésubie et de la Tinée

Ce vendredi, un plan de soutien a été voté par la Métropole Nice Côte d'Azur pour la reconstruction et la revitalisation des vallées de la Tinée et de la Vésubie. Un milliard d’euros pour les infrastructures et un peu plus d'un million d’euros pour l’économie.

Vue aérienne de la commune de Saint-Martin-Vésubie au lendemain du passage de la tempête Alex, le 3 octobre 2020.
Vue aérienne de la commune de Saint-Martin-Vésubie au lendemain du passage de la tempête Alex, le 3 octobre 2020. © Valery Hache / AFP
Un fond d’urgence d'un montant de 20 millions avait déjà été débloqué afin de rétablir au plus vite les réseaux et de parer au plus pressé. Ce vendredi 16 octobre, un conseil métropolitain exceptionnel s'est réuni afin de voter le plan global de solidarité et d’action pour la reconstruction des vallées.
 

Les infrastructures impactées

Au total, 35 km de routes principales et 15 km de routes secondaires ont été totalement ou partiellement détruits. La principale route de la vallée (RM 2565) a été coupée en 9 endroits la chaussée a été entièrement emportée. Du côté de la Madone de Fenestre et du Boréon, les intempéries ont détruit en quasi-totalité plus de 22 km de routes. Les ponts de la Maîssa et du Boréon devront être reconstruit. ainsi que le pont en direction de Venanson.
 
Le pont Maissa de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) détruit pendant la tempête Alex et photographié le 14 octobre 2020
Le pont Maissa de Saint-Martin-Vésubie (Alpes-Maritimes) détruit pendant la tempête Alex et photographié le 14 octobre 2020 © MAXPPP / Eric Ottino

En ce qui concerne l'eau potable, plus de 25 km de réseaux ont disparu ainisi que 6 sites de captage. Les réseaux d’assainissement ont été également , 10 km de conduits ont été emportés et 6 stations d’épuration détruites à Saint-Martin-Vésubie, Roquebillière, Lantosque et Clans.
 
La station d'épuration de Roquebilière détruite après la tempête Alex et photographiée 14 octobre 2020
La station d'épuration de Roquebilière détruite après la tempête Alex et photographiée 14 octobre 2020 © MAXPP / Eric Ottino

Le président de la Métropole Nice Côte d'Azur a précisé que "cette reconstruction ne pourra pas se faire dans les mêmes conditions de circulation et de raccordement que celles qui ont été réalisées depuis la moitié du 18ème siècle".

Il faudra tenir compte des évolutions climatiques

Christian Estrosi, président de la Métropole Nice Côte d'Azur

Un milliard d'euros


Le plan comprend cinq axes principaux : 

1. L’accompagnement des concitoyens sinistrés,
2. Le désenclavement des vallées par la reconstruction des voiries, des ouvrages d’art, des réseaux et des équipements de traitement des eaux potables et usées,
3. Le soutien à l’économie et à l’agriculture de montagne,
4. L’organisation de l’aide aux communes sinistrées, l’engagement d’études de prévention des risques et l’organisation de la continuité des télécommunications,
5. La mise en place d’un dispositif budgétaire pour l’action d’urgence et la reconstruction des vallées.

Près de 80% de cette somme seront financés par des fonds européens dont la Région et la Métropole sont les interlocuteurs directs. Le reste de ce financement se fera par emprunts à bas taux, aidés par la Caisse des dépôts et consignations, et par la Banque européenne d’investissement, sur une durée de 15 à 20 ans. Pour les contribuables, "il n'y aura pas d'augmentation d'impôts" a précisé le président de la Métropole au micro de nos confrères de France Bleu Azur ce vendredi matin.


L'économie aussi

La Métropole veut également soutenir l'activité économique durement touchée et qui conditionne la vitalité du haut-pays maralpin. Le nombre d'entreprises touchées par les intempéries est évalué à 1 500. le Conseil Régional a débloqué un fonds d’aide exceptionnel de solidarité d’un montant de 2 millions d’euros, la Métropole Nice Côte d’Azur souhaite y rajouter 800 000 euros.

Je ne veux pas qui vous quittiez vos villages , je veux que la vie reprenne tout de suite, pas demain, tout de suite !

Christian Estrosi, président de la Métropole Nice Côte d'Azur

L'accès aux stations de ski

L'accès aux  stations de sports d'hiver sera assuré : la Colmiane, Isola 2000, Auron, Roubion, Saint Dalmas-le-Selvage et Valberg. Le plan métropolitain prévoit déjà une campagne de communication de grande envergure afin de faire en sorte que la fréquentation de ces stations ne doit pas être impactée : cela représenterait une catastrophe supplémentaire.


Pas d'aide pour la vallée de la Roya 

La vallée de la Roya n'est ni dans les prérogatives ni dans les compétences de la Métropole Nice Côte d'Azur précise son président.

Christian Estrosi affirme être "naturellement solidaire ». Tous  les habitants de la Roya qui en font la demande seront accueillis à a maison des victimes à Nice.

Ils sont nombreux a trouvé le traitement du sinistré inéquitable. Sur les réseaux sociaux, les messages dénonçant ce qui est perçu comme un injustice de plus en plus publiés :
 
Les communes de Breil-sur-Roya, Saorge, Fontan, La Brigue et tout le secteur très dévasté de la Roya, font en partie de la communauté de la riviera française, la CARF.

Un fonds de solidarité d'urgence pour venir en aide aux entreprises impactées a été  mis en place. Il a pour but de vneir en aide pour les urgences de trésorerie, les factures en attentes, la réparation ou remplacement de matériels légers, les petits travaux d'aménagement etc.

Un préfet chargé de la reconstruction des zones sinistrées dans les Alpes-Maritimes a été nommée en Conseil des ministres le 15 octobre. Xavier Pelletier, actuellement à la tête de la CCI de Lyon, pilotera les travaux dans les zones ravagées par la tempête Alex. Il lui reviendra notamment de répartir les moyens aloués à la reconstruction.

Pour aider les entreprises à se relever de cette catastrophe, le gouvernement vient aussi d'annoncer le report des charges sociales jusqu’à la fin de l’année pour toutes les sociétés directement impactées.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo inondations parc national du mercantour nature parcs et régions naturelles vallée de la roya