Tempête Alex : les résidents de l'EHPAD de Saint-Martin-Vésubie de retour dans leur village

Les premiers résidents de la maison de retraite de Saint-Martin-Vésubie ont pu retrouver leur quartiers lundi matin. Ils avaient dû quitter l'établissement suite au passage de la tempête Alex qui avait dévasté ce village des Alpes-Maritimes au début du mois d'octobre.
Camille Cervel, 96 ans, retrouve son village de Saint-Martin-Vésubie, dans les Alpes-Maritimes.
Camille Cervel, 96 ans, retrouve son village de Saint-Martin-Vésubie, dans les Alpes-Maritimes. © Frédéric Tisseaux / France Télévisions
Après deux mois d'absence et deux heures de route, Camille Cervel, 96 ans, est enfin de retour chez elle. Pour l'accueillir, le premier magistrat de la commune a même fait le déplacement.
"On est mieux à Saint-Martin hein ?" lance Ivan Mottet, maire (LR) de Saint-Martin-Vésubie. La réponse de la retraitée fuse : "Ah oui, c'est vrai !"
"Je suis content qu'ils soient de retour à la maison, les anciens sont importants pour le village" poursuit Ivan Mottet.
Les résident sont accompagnés à l'intérieur de l'EHPAD par leurs familles.
Les résident sont accompagnés à l'intérieur de l'EHPAD par leurs familles. © Frédéric Tisseaux / France Télévisions

Répartis dans le département en attendant le retour

Depuis 2 mois, et le passage de la tempête Alex, faute d'électricité et d'eau potable, les résidents étaient tous dispatchés dans des structures du département.
"On nous trimballe à droite à gauche, comme des bébés on se laisse faire, on est bien partout" raconte avec le sourire Camille Cervel. Comme elle, sept pensionnaires ont retrouvé leur chambre et leurs habitudes ce lundi. Ils ont aussi pu profiter du soleil et de la vue sur leur village enneigé.
La vue de Saint-Martin-Vésubie sous la neige depuis les hauteurs du village.
La vue de Saint-Martin-Vésubie sous la neige depuis les hauteurs du village. © Frédéric Tisseaux / France Télévisions

Retour chez soi

Une soignante tient Camille Cervel par le bras et l'accompagne pour retrouver sa chambre "Ah ben oui, je reconnais, lance Camille à peine entrée".
D'ici la fin de la semaine, la quarantaine de résidents devraient eux aussi tous avoir repris leur quartier comme le montre le reportage sur place de Pierre Vaireaux et Frédéric Tisseaux :

Garder le contact avec la distance

Dans la grande salle, c'est l'agitation. "Vous étiez bien reçue ?" demande une infirmière à une autre résidente. "Ah oui, on était bien en bas. Oui les infirmières étaient sympas".
Malgré la distance, le personnel soignant a réussi a gardé le contact avec eux. "On avait des nouvelles donc on ne s'inquiétaient pas, on avait des visios donc on était connectés avec eux" explique Adriana Gulli, infirmière à l'EHPAD Saint-Antoine.

Après une semaine de confinement, histoire de s'assurer que tout le monde va bien, les visites seront de nouveau autorisées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
intempéries météo retraites économie parc national du mercantour