Théoule-sur-Mer : plongez avec Laurent Ballesta à la découverte des fonds marins

Publié le Mis à jour le
Écrit par Coralie Becq
Le plongeur et naturaliste Laurent Ballesta à Théoule le 15 juin discute avec des plongeurs passionnés.
Le plongeur et naturaliste Laurent Ballesta à Théoule le 15 juin discute avec des plongeurs passionnés. © Coralie Becq - France 3 Côte d'Azur

Le parc maritime départemental Esterel-Théoule souffle sa première bougie. L’aventurier et plongeur naturaliste Laurent Ballesta était à Théoule-sur-mer ce samedi 15 juin. L’occasion de plonger à la découverte des fonds marins exceptionnels mais fragiles.

En Méditerranée, les ressources marines sont inestimables. Des écosystèmes fragiles et en danger. Pour les protéger, les 352 hectares du parc marin départemental ont été classés en aire marine protégée. Le plongeur Laurent Ballesta. originaire de Montpellier était présent pour présenter son exposition : "Secrets d'Océans".
 
L' exposition "Secrets d'océans" se tient à Théoule-sur-Mer jusqu'au 23 juin.

Plongée sur le site de la Vaquette

Les fonds marins regorgent d’espèces très différentes : des poissons, des poulpes, des seiches mais aussi des coralligènes. Ce sont des amas d’algue calcaire qui forment de petits récifs (comme des coraux) dans lesquels les poissons peuvent se cacher, se reproduire et se nourrir.
 

Le parc maritime départemental vise à protéger les biotopes tout en favorisant l’accès au public et en préservant les activités économiques comme la pêche. Un garde du littoral est basé à Théoule-sur-Mer toute l’année. Il est assermenté pour verbaliser les contrevenants en cas d’infraction.

Reportage : Coralie Becq - Emma Arnau

Théoule-sur-Mer : plongez à la découverte des fonds marins

Les herbiers de posidonie


La posidonie est capable de rejeter plus de 14 litres d’air par jour au mètre carré. Véritable poumon de la planète il est nécessaire de la protéger. Les plaisanciers sont dans le viseur des autorités. Le mouillage des bateaux sur les herbiers de posidonie engendre l’arrachage des plantes aquatiques.

Mouillage interdit


Grâce à la mobilisation des ONG, des collectivités territoriales et des missions scientifiques comme celle de Laurent Ballesta, un arrêté préfectoral a été signé. Il interdit le mouillage des bateaux de grande plaisance dans les aires marines protégées. L’application de cet arrêté sera adaptée en fonction des départements et devrait être mis en place d’ici la rentrée de septembre.

L’arrêté dispose dans son article 6 que :

  • Le mouillage des navires ne doit ni porter atteinte à la conservation, ni conduire à la destruction, à l’altération ou à la dégradation d’habitats d’espèces végétales marines protégées.
  • Il est ainsi interdit de mouiller dans une zone correspondant à un habitat d’espèces végétales marines protégées lorsque cette action est susceptible de lui porter atteinte.


Dans cet entretien, Laurent Ballesta revient sur les résultats de sa mission scientifique à Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes) :

Selon lui, en 10 ans, nous avons perdu plus de 30% des herbiers de posidonie en baie de Cannes et d’Antibes.

(Interview: Coralie Becq - Emma Arnau)

Tous les trois ans, le plongeur et son équipe reviennent sur les mêmes zones pour recenser les biotopes et faire un état des lieux précis. Selon lui, en 10 ans, nous avons perdu plus de 30% des herbiers de posidonie en baie de Cannes et d’Antibes. 


Pour aider les plaisanciers, ils ont développé une application, qui permet de savoir où sont les herbiers et ainsi de pouvoir mouiller sur des zones sableuses.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.