Loin du tumulte de la flamme olympique, les plages de la Côte d'Azur sont déjà bien fréquentées. Les vacanciers sont nombreux à être venus chercher, durant ce long pont de l’Ascension, soleil, calme et repos sur la mythique Riviera française.

Cinq jours. Un (très) long week-end prolongé consiste à se reposer, ne rien faire, les pieds dans le sable, entre amis ou en famille et qui sait, à tenter une petite baignade dans une eau à, déjà, 17 degrés.

Rien d'étonnant donc à ce que les plages de la Côte d'Azur soient déjà bien remplies.

Des ponts à rallonge, une fréquentation touristique en hausse

Une météo nationale tristounette, des ponts du mois de mai qui n'ont rien à envier au viaduc de Millau, il n'en fallait pas plus pour que les professionnels du tourisme de la Côte d'Azur affichent un grand sourire, en ce début mai.

Nous pouvons tabler sur une hausse de 7% du remplissage hôtelier avec les ponts du 1er et du 8 mai.

Christophe Souques, vice-président de l'Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) de la Côte-d’Azur et Alpes.

"Ce n'est qu'une tendance, mais déjà nous pouvons tabler sur une hausse de 7% du remplissage hôtelier avec les ponts du 1ᵉʳ et du 8 mai", déclare Christophe Souques, le vice-président de l'Union des Métiers et des industries de l’hôtellerie de la Côte d'Azur et Alpes.

Et d'ajouter, "nous sommes à environ 72% de taux de remplissage en hôtellerie. Ce qui est d’ores et déjà supérieur au taux moyen sur la même période et nous enregistrons une hausse du chiffre d’affaires en hôtellerie et restauration de 4% sur ces deux premiers ponts du mois de mai 2024."

Nous enregistrons une hausse du chiffre d’affaires en hôtellerie et restauration de 4% sur les deux premiers ponts du mois de mai 2024.

Christophe Souques

Une tendance que confirme le Comité régional du tourisme Côte-d'Azur : "Selon nos données en date du 3 mai 2024, les réservations hôtelières sur le littoral pour le pont de l’Ascension sont en hausse de + 1,5% par rapport à l'année dernière".

En date du 3 mai 2024, les réservations hôtelières sur le littoral pour le pont de l’Ascension sont en hausse de +1,5% par rapport à l'année dernière.

Comité régional du tourisme Côte-d'Azur

La Côte d'Azur a la cote ce premier trimestre 2023

Cela se confirme. Les touristes reviennent en force sur la Riviera française. Lors de ce premier trimestre 2024, le taux de réservation a bondi de 4% par rapport à 2023.

C'est ce que révèlent les données de l'Office de tourisme Nice-Côte d'Azur. En effet, en mars 2024, l'augmentation atteint même 4,4%, soit un taux d'occupation de presque 70%.

Des Français, mais également des étrangers. Italiens, Allemands, Suisses, Britanniques et Américains sont particulièrement friands du territoire azuréen. La fréquentation de touristes étrangers dans les hôtels a augmenté de 14% en un an cet hiver, toujours selon l'Office de tourisme Métropolitain Nice Côte d'Azur.

Ainsi, la clientèle étrangère poursuit sa progression, alors que le reflux post-Covid se confirme pour la clientèle nationale venant par avion. Pour cette catégorie, en tête de ce palmarès, l’Amérique du Nord, avec près de 30% des réservations aériennes étrangères, sauf en juillet où c’est l’Europe du Nord qui s’inscrit en tête, avec 36% des réservations.

Le revers de la médaille : les bouchons ! 

Qui dit plus de touristes, dit par conséquent plus de circulation. On ne peut pas tout avoir ! Les plages et les routes désertes !

C'est ainsi, que dès la fin de la matinée du mercredi 8 mai, bison futé à vu rouge dans notre département. 

Au plus fort de cette journée, 18 km de bouchon sur l'autoroute A8 dans le sens Nice-Italie.

Alors, automobilistes soyez vigilants pour la durée de vos déplacements, car non seulement le trafic est un peu plus chargé du fait de l'affluence touristique, mais il faut compter également avec des travaux en cours à la frontière franco-italienne et notamment au péage de Vintimille.

Patience et prudence donc avant de pouvoir profiter des charmes de notre région. Et, quitte à être dans les bouchons, autant privilégier les basse, moyenne et haute corniches qui offrent un point de vue à couper le souffle ! Vous ne verrez pas le temps passer !