Pourquoi les Britanniques viennent-ils en nombre faire du ski à Isola 2000 ?

En attendant l'afflux des touristes des quatre coins de France avec le début des vacances de Noël, ce sont les visiteurs britanniques qui permettent aux 110 commerces de la station d'amorcer la saison. L'office de tourisme en fait une cible prioritaire.

À Isola 2000, plus haute station de sports d'hiver des Alpes-Maritimes, la saison touristique a débuté depuis le 9 décembre. En attendant l'afflux des touristes des quatre coins de France avec le début des vacances de Noël, ce 23 décembre, ce sont les visiteurs britanniques qui permettent aux 110 commerces de la station d'amorcer la saison.

Sur le front de neige, c'est le plus souvent en anglais que se passent les commandes en terrasse de l'hôtel Le Pas du loup. Ce jeudi 21 décembre, l'établissement a loué 85 chambres sur 110. La moitié est occupée par des clients du Royaume-Uni.

Le temps que les vacances scolaires des Français arrivent, on a une population britannique qui nous permet de tenir le cap

Timothée Murith, chargé des relations clients de l'hôtel.

À l'hôtel Le Druos, de l'autre côté de la station, les Britanniques occupent aussi plusieurs chambres. À l'accueil, la réceptionniste leur parle dans leur langue.

Une présence historique

"Leur présence est historique et ils sont là tous les ans", explique Virginie Tumorticchi, la directrice de l'office de tourisme. Les premiers promoteurs d'Isola 2000 étaient eux-mêmes britanniques. C'est le groupe anglais Bernard Sunley Investment qui a construit les premiers immeubles de la station au début des années 1970.

Peu après l'ouverture, le roi Charles III du Royaume-Uni, alors prince héritier, avait fait une bonne publicité à la station auprès des sujets britanniques en skiant pour ses vacances sur les pistes d'Isola 2000.

Aujourd'hui, la station appartient à un syndicat mixte paritaire, auquel participe le Département, le village d'Isola et la Métropole Nice Côte d'Azur. Mais Isola tient toujours une place de choix dans les magazines des tours opérateurs d'outre-Manche. "Un travail est fait avec des tours opérateurs anglophones pour remplir la station dans les moments où les Français ne sont pas encore là", évoque la directrice de l'office de tourisme.

À moins de deux heures de l'aéroport

À la mi-décembre, les vacances scolaires ont débuté au Royaume-Uni. Au Pas du loup, un groupe de 60 lycéens en a profité pour venir en voyage scolaire depuis Hereford, dans l'ouest de l'Angleterre. Pepper Fowler, une professeure accompagnatrice, détaille les raisons pour le choix d'Isola 2000 : "On est en altitude, alors on avait de la chance d'avoir de la neige, et les pistes sont appropriées pour les débutants".

De fait, les pistes sont bien blanches, même si les canons à neige ont dû être mis à profit cette année.

Surtout, la station est facilement accessible pour ceux qui arrivent de loin en avion, via l'aéroport de Nice. "Le transfert depuis Nice est très court, de moins de deux heures", se réjouit Pepper Fowler. Michael, autre professeur accompagnant, complète : "L'année dernière, le lycée était parti skier en Italie. Le trajet a duré le double du temps", avance-t-il.

Avec une soixantaine de lycéens en transit, "le choix est vite fait !", conclut-il, l'air rieur.