Villeneuve-Loubet : L'évaporateur de la décharge de la Glacière redémarre

L'évaporateur de la décharge de la Glacière à Villeneuve-Loubet / © France 3
L'évaporateur de la décharge de la Glacière à Villeneuve-Loubet / © France 3

C'est un véritable serpent de mer. Contesté par la commissaire enquêtrice, l'association de défense de l'environnement et la commune, le BGVap a finalement été remise en route lundi 22 mai par Véolia, après 9 mois d'arrêt. 

Par LUCAS BARON

Les associations de défense de l'environnement crie une nouvelle fois au scandale. En cause, le redémarrage de l'évaporateur de jus à la décharge de la Glacière. Le « BGVap », installation destinée à traiter le "jus" (lixiviat) et les gaz de la décharge, est au coeur d'un combat mené depuis des années par des associations qui dénoncent les dangers pour l'atmosphère et les risques d'incendie.
Villeneuve-Loubet : L'évaporateur de la décharge de la Glacière redémarre
Intervenants : Philippe Moreau Directeur site de la glacière Véolia et Lionnel Luca Député maire (LR) de Villeneuve-Loubet - VARIN Véronique, JACQUET Eric et BRANCATO Nathalie
Malgré l’avis défavorable de la commissaire enquêtrice qui a mené l'enquête publique, le feuilleton sans fin de la décharge de la Glacière continue. Les associations de défense de l’environnement et la commune sont indignées et évoquent un "cadeau" fait à l'exploitant Véolia.
Villeneuve-Loubet : L'évaporateur de la décharge de la Glacière redémarre / © France 3
Villeneuve-Loubet : L'évaporateur de la décharge de la Glacière redémarre / © France 3
Selon l'exploitant, le site de la Glacière est isolé. La première habitation se situe à 900 mètres du site et sa position élevée en tête de ligne de relief, assurerait de bonnes conditions de dispersion et de dilution des gaz dans l’atmosphère.

Le BGVap de la Glacière fonctionne depuis plus de 9 ans, et aucun impact négatif avéré, chronique ou accidentel, affectant l’environnement ou la santé n’a pour l'heure été mis en évidence. 

D’autres solutions de traitement des déchets sont suggérées par les associations environnementales comme l'"Osmose inverse". Cet autre système de purification de l'eau, moins "nuisible", est en revanche plus consommateur en énergie.

Sur le même sujet

collecte de jouets

Près de chez vous

Les + Lus