Annonces d'Emmanuel Macron : les réactions politiques en région PACA

Publié le Mis à jour le
Écrit par Anne Le Hars
Emmanuel Macron au cours de sa conférence de presse jeudi.
Emmanuel Macron au cours de sa conférence de presse jeudi. © ludovic MARIN / AFP

La conférence de presse du président Emmanuel Macron a été suivie jeudi soir par près de 7 millions de téléspectateurs et très commentée sur les réseaux sociaux. Les élus de la région PACA sont pour l'heure encore assez discrets dans leurs réactions.

La conférence de presse du président Emmanuel Macron a été suivie jeudi soir par près de 7 millions de téléspectateurs. Parmi les principaux interessés, les élus ! Nombreuses sont les réactions en région Provence-Alpes et Côte d'Azur.

Pouvoir d'achat, retraites, écologie: l'opposition a pointé du doigt dès ce jeudi soir une réponse insuffisante et éloignée des attentes des Français de la part d'Emmanuel Macron, qui fait craindre à certains un regain de colère, après cinq mois de crise des "gilets jaunes". ► PACA : les gilets jaunes dénoncent des “mesurettes“ et un ”RIC low-cost”.


Les récations de Philippe Vardon Responsable du Rassemblement National pour le bassin niçois, Charles-Ange Ginésy Président LR du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes et Xavier Garcia Premier secrétaire du Parti Socialiste dans les Alpes-Maritimes :
 

Le député LR des Alpes-Maritimes Eric Ciotti a dénoncé "un marché de dupes"proposé aux retraités, car en réalité "leur pouvoir d'achat va continuer à baisser pendant 2 ans !"

Le maire de Nice, Christian Estrosi a lui notamment exprimé des regrets : "je ne peux que regretter qu’au terme de ce débat, le Président de la République n’offre pas aux Français la possibilité de se prononcer dans le cadre d’un référendum sur ce qu’ils attendent tant en matière institutionnelle qu’en matière de pouvoir d’achat. " Le conseiller régional du Centre national des indépendants et paysans (CNIP) Olivier Bettati est lui catégorique : "Tout ça pour ça ! Pas de cap, pas de souffle, quelques vagues bricoles électoralistes sans financement. Bref Jupiter n’est qu’un camelot de foire médiocre. Ce nouveau monde n’est rien et ne sera bientôt plus." Un message repris sur le fil tweet du Rassemblement national. Pour Robert Ingey membre du PCF,  c'est "Macron ou l'enfumage permanent. Le grand patronat et les actionnaires se frottent les mains. Pour les autres c'est travailler + et + longtemps sans espoir de gagner + et de vivre mieux. A lui tout seul Macron incarne la réalité de la lutte des classes." Jean-Luc Mélenchon, député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône et leader de la France Insoumise a tweeté : "Macron sait-il que son discours était censé conclure la crise politique ? Il vient de la relancer en se défilant comme il vient de le faire." Valérie-Boyer, députée LR de la première circonscription des Bouches-du-Rhône a réagi par de nombreux tweets. Elle est intervenue sur BFMTV : "J'ai trouvé qu'il y avait plus de questions que de réponse et si j'avais un mot pour résumer cette conférence de presse, je dirais floue", déclare-t-elle notamment. Cédric Roussel, député La République en marche des Alpes Maritimes :
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.