Attentat de Nice : Christian Estrosi veut porter plainte après un article de Mediapart sur les repérages du terroriste

Publié le Mis à jour le
Écrit par DD

Le premier adjoint LR à la mairie de Nice Christian Estrosi et la ville  veulent "porter plainte en diffamation" après la publication d'un article de Mediapart sur les repérages effectués par l'auteur de l'attentat commis le 14 juillet.


Dans un article paru ce vendredi , Mediapart détaille notamment, sur la foi des images des caméras de vidéosurveillance de la ville, les 11 passages faits dans les jours précédant l'attaque par Mohamed Lahouaieh Bouhlel sur la promenade des Anglais au volant du poids lourd avec lequel il a tué 86 personnes le 14 juillet dernier. Précision : tout se passe sur un axe où la circulation des poids lourds est interdite.




Le journal en ligne publie également plusieurs images, dont des photos prises par l'auteur de l'attaque: parmi celles-ci, l'une est un selfie, pris selon Mediapart le 15 août 2015 sur la promenade des Anglais, de Mohamed Lahouaiej Bouhlel aux côtés de Christian Estrosi.



Selon une source proche du dossier, cette photo fait partie des éléments que les enquêteurs ont retrouvé sur le compte Facebook du tueur. 

Nous portons plainte sur ces propos scandaleux allant jusqu'à faire croire que Christian Estrosi aurait fait volontairement une photo avec le terroriste


Voici le communiqué de la ville de Nice dans son intégralité :

"Alors que notre ville est toujours en deuil et qu’une enquête est en cours, Mediapart aurait-il eu accès à des images qui sont normalement protégées par le secret de l'enquête?                           
Cet article à charge est une synthèse d’approximations dans le seul but de polémiquer.
Médiapart conformément à ses méthodes indignes et nauséabondes ne nous a pas interrogé.

Nous portons plainte sur ces propos scandaleux allant jusqu'à faire croire que Christian Estrosi aurait fait volontairement une photo avec le terroriste.

Nous rappelons que toutes les images de la ville de Nice ont été très utiles dans la gestion de la nuit du 14 au 15 juillet pour lever des doutes et pour l'avancée de l'enquête. Elles sont en permanence utilisables et visionnées tant par la Police Municipale que par la Police Nationale. La Promenade des Anglais est un lieu de livraison pour les restaurants et les plagistes et, ce, 7 jours sur 7.

Christian Estrosi ne laissera pas remettre en cause la compétence de ses agents de Police Municipale qui sont d'un dévouement sans borne et d'une grande compétence. Les caméras ne remplaceront jamais les services de renseignement. Si l'attentat était préparé depuis 1 an, pourquoi le gouvernement a t'il dit que le terroriste s'était radicalisé en quelques jours.

La Ville de Nice et Christian Estrosi portent plainte en diffamation."



Interrogé par l'AFP, Edwy Plenel,  directeur de la publication de Mediapart, a déclaré  n'avoir "reçu aucune plainte à ce jour". 

Après l'attentat, une violente polémique avait opposé  Christian Estrosi au ministère de l'Intérieur, alors encore dirigé par Bernard Cazeneuve, sur le dispositif de sécurité déployé le 14 juillet sur la promenade des Anglais.


A LIRE EGALEMENT

Attentat de Nice : le terroriste avait fait onze repérages sous l'œil des caméras de surveillance