Bactérie Escherichia coli : les autorités sanitaires sonnent l'alarme après deux décès d'enfants

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mariella Coste

26 cas dont 1 en région PACA de syndrome hémolytique et urémique (SHU) liés à des bactéries Escherichia coli ont été identifiés chez des enfants selon Santé publique France depuis le début de l'année. Deux cas ont été mortels.

Escherichia coli ?

On entend généralement parler de cette bactérie l'été, quand les plages sont fermées à cause d'elle. Elle se trouve dans les matières fécales. Selon le Centre national de référence Escherichia coli de l'institut Pasteur, la majorité des souches de cette bactérie sont inoffensives, quelques-unes seulement sont pathogènes pour l’homme, comme les entérohémorragiques (ECEH), qui provoquent des diarrhées sanglantes et produisent une puissante toxine à l’origine du syndrome hémolytique et urémique (SHU). 
Une recrudescence des cas de contaminations graves à ces types de bactérie Escherichia coli a causé la mort de deux enfants en France depuis le début de l'année selon Santé publique France.

26 cas de SHU

Les ECEH sont à l’origine de toxi-infections alimentaires gravesLes 26 cas recensés sont :

  • 6 cas en Nouvelle Aquitaine 
  • 5 cas dans les Hauts-de-France
  • 4 cas en Ile-de-France
  • 4 dans le Pays de la Loire
  • 3 en Bretagne (3 cas),
  • 1 Bourgogne-Franche-Comté
  • 1 dans le Grand Est
  • 1 en Auvergne-Rhône-Alpes 
  • 1 cas en Provence-Alpes-Côte-d'Azur

22 cas supplémentaires sont en cours d'investigation, afin d'identifier une éventuelle source de contamination commune et de mettre en place les mesures appropriées, par exemple des retraits ou des rappels de produits incriminés.

Source inconnue 

A ce stade pas de source connue, les autorités sanitaires renouvellent les recommandations générales de prévention des risques alimentaires, notamment chez les enfants mais aussi les personnes âgées :

  • le lavage des mains systématique avant de cuisiner
  • bien cuire à cœur les viandes, notamment la viande hachée de bœuf
  • le lait cru, et les produits laitiers fabriqués à partir de lait cru ne doivent pas être consommés par les enfants de moins de 5 ans
  • Eviter de manger les préparations crues à base de farine (pizza/pâte à cookies/gâteau/tarte...)
  • laver soigneusement les légumes, salades, fruits, herbes avant consommation
  • laver les plans de travail et les ustensiles de cuisine (surtout lorsqu'ils ont été en contact préalablement avec des aliments crus).

Chez l'enfant, les syndromes apparaissent entre trois et dix jours après la contamination, avec de la diarrhée souvent accompagnée de sang, des douleurs abdominales et parfois des vomissements. Après une semaine environ une forme sévère peut survenir dans environ 10% des cas.

Chaque année, environ 160 enfants atteints de SHU sont notifiés à Santé publique France qui a mis en place un dispositif de surveillance (services de néphro-pédiatrie) de cette maladie depuis 1996.