Cet article date de plus de 6 ans

200 détonateurs et des explosifs volés sur le site militaire de Miramas

200 détonateurs, plusieurs dizaines de pains de plastic et une cinquantaine de grenades ont été volés sur le site du quatrième régiment du matériel de l’Armée de terre à Miramas, dans les Bouches-du-Rhône.

200 détonateurs et plusieurs explosifs volés sur un site de l'armée 


Environ 200 détonateurs, plusieurs dizaines de pains de plastic et une cinquantaine de grenades ont été volés sur le site de l’armée de terre de Miramas, dans les Bouches-du-Rhône. 

Les militaires ont découvert les grillages du site minutieusement découpés hier après-midi. Un inventaire a donc était réalisé d’urgence dans la journée et la piste d’un vol a très vite été évoquée. Un vol qui a sûrement eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi.

Le site militaire de Miramas sert de lieu de stockage de matériel pour les opérations extérieures de l’Armée de Terre mais aussi de munitions. Au total, 9 bâtiments auraient été forcés. Le site s’étend sur 250 hectares et ne disposent pas de caméras de vidéosurveillance.

Le parquet de Marseille a ouvert une enquête pour "vol avec effraction commis en bande organisée et introduction frauduleuse dans une enceinte militaire". Le profil et le nombre de voleurs restent pour l'instant inconnus. Parmi les pistes envisagées : celle de braqueurs ayant prévus un casse ou de possibles terroristes planifiant un attentat. L’affaire a été signalée au plus haut sommet de l’état.

durée de la vidéo: 01 min 32
Détonateurs et explosifs volés à Miramas

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée sécurité enquêtes justice