• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Environnement : des lignes de bus inter-urbains 100% électrique

Depuis le 1er août, dix autocars 100% électrique circulent entre Aix-en-Provence, Avignon et Toulon. / © Valérie Bour
Depuis le 1er août, dix autocars 100% électrique circulent entre Aix-en-Provence, Avignon et Toulon. / © Valérie Bour

Depuis le 1er août, les voyageurs du réseau régional Zou bénéficient d'un transport 100% électrique, 100% silencieux, 100% non-polluant, entre Aix-en-Provence, Avignon et Toulon. Un geste de plus pour l'environnement.

Par Ludovic Moreau

Ce nouveau car du futur, 100% électrique, est tellement silencieux que lorsqu'il rentre en gare d'Aix-en-Provence, il doit être signalé par les agents.

Depuis le 1er août, dix cars 100% électrique circulent quotidiennement entre Aix-en-Provence, Avignon et Toulon. Les voyageurs ont remarqué du changement. "C'est plus silencieux que l'année dernière, c'est plus facile de travailler dans le car", indique une étudiante.
Les autocars 100% électrique ont une autonomie de 250 km. Temps de charge des batteries, 4 heures. / © Valérie Bour
Les autocars 100% électrique ont une autonomie de 250 km. Temps de charge des batteries, 4 heures. / © Valérie Bour

Avec une autonomie d'environ 250 km, ces nouveaux autocars sont non polluants. "C'est bon pour l'environnement, c'est bon pour le climat, j'adore...", sourit un touriste américain, de passage en Provence.

Pour la réalisation de ce projet, la région Provence-Alpes-Côte d'Azur a choisi l'autocar ICe de la marque Yutong, commercialisé par la société Dietrich Carebus Group.

Equipés de batterie de 374 kWh, ces autocars ont une autonomie de 200 à 250 km, en fonction des conditions d'exploitation et permettent d'accueillir 59 passagers.
Ces nouveaux cars du futur permettent d'accueillir 59 passagers / © Valérie Bour
Ces nouveaux cars du futur permettent d'accueillir 59 passagers / © Valérie Bour

Le coût de fonctionnement d'un autocar électrique ne représenterait que 20% de celui d'un autocar diesel. 

Dans un communiqué, Renaud Muselier, président de la région, a indiqué que cette opération permettait d'éviter le rejet de 600 tonnes de CO2 dans l'atmosphère, chaque année.

A lire aussi

Sur le même sujet

Jean-Pierre Vassallo, maire de Tende

Les + Lus