JO Paris 2024. "L’escrime, on est reconnu qu’aux Jeux", l'équipe de France de Fleuret s'entraîne à Aix-en-Provence

Plus sur le thème :

Dans moins de 50 jours, les Jeux Olympiques débutent à Paris. A l'approche de l'événement, les sportifs travaillent d'arrache pieds pour être opérationnels le jour J, comme c'est le cas de l'équipe de Fleuret, en stage à Aix-en-Provence. Dans quel état d'esprit sont-ils avant ce grand rendez-vous?

"L’escrime, on est reconnu qu’aux Jeux, si on ne fait pas de médaille, on n’est pas grand-chose", déclare Emeric Clos, entraîneur équipe de France de Fleuret. En stage à Aix-en-Provence, l'équipe de France de la discipline garde le cap. Mais si les trois mousquetaires pensent aux Jeux olympiques, les championnats d’Europe passe avant. Et pour Enzo Lefort, double Champion du monde de Fleuret, chaque chose en son temps. "Ils sont importants en équipe pour engranger des points pour le classement international. Donc je prends les objectifs à courts et moyens termes", déclare-t-il. Et les JO ne l’impressionnent pas et il reste très détaché dans son état d’esprit.

Ok les épreuves d’escrimes se dérouleront au Grand Palais, mais ça sera toujours une piste, un adversaire à battre et l’entraineur en bout de piste. Donc c’est un cadre qu’à priori je connais.

Enzo Lefort, double Champion du monde de Fleuret

Echapper à la pression

Et finalement, tous ont cette vision et veulent échapper à la pression. De son côté, Julien Mertine, champion olympique par équipe de Fleuret en 2021 profite. "On a encore largement le temps de se préparer. Si on pense qu’à ça on va se prendre les pieds dans le tapis et on ne va pas réussir à avancer dans le bon sens. On le sait que ça arrive et ce qui est bien c’est de réussir à créer cette équipe vraiment soudée - et c’est notre force en équipe de France - pour être à 10 000% le jour J", assure-t-il.

Le mindset est le même côté entraineur. "Si à 55 jours on commence à penser aux Jeux, on va arriver le jour J, on ne va pas savourer, pas profiter. Et je connais le résultat. Il vaut mieux prendre son temps, savourer les petits stages à Aix, et le fait d’être ensemble", confie Emeric Clos.

Avant de tirer le premier coup, les escrimeurs auront la chance de participer à la cérémonie d’ouverture. Un événement unique qu’ils ont hâte de vivre. "C'est assez important car c'est le coup d’envoi des Jeux, et c'est l’un des seuls moments où on peut se retrouver avec la quasi-totalité de la délégation et il y a vraiment cet esprit olympique qui naît et qu’on retrouve dans cette équipe de France, détaille Enzo.

Je sais que les émotions que l’on peut ressentir pendant une cérémonie d’ouverture et j’ai hâte de les vivre à domicile.

Enzo Lefort, double Champion du monde de Fleuret

Julien, lui, ne réalisait pas trop, jusqu’à la cérémonie des J-100. Au palais éphémère : "ça m’a plongé dedans. Et je me dis que ça va être quelque chose à vivre".

Médaille individuelle ou en équipe ? 

Côté médailles, les attentes et la pression sont différentes. Si Enzo espère une médaille individuelle en récompense de ses doubles entrainements quotidiens, il veut surtout donner la meilleure version de lui-même pour n’avoir aucun regret. Comme son poulain, Emeric Clos pense à la médaille individuelle qu’il n’a pas à son palmarès d’entraîneur. "Mais ce que je leur souhaite c’est de faire des médailles", assure-t-il. Julien, lui, même s’il vise les deux médailles, il a tout de même un petit faible pour la médaille par équipe. "Ce que l’on a vécu à Tokyo avec la médaille par équipe, c’était incroyable. Tout est décuplé, je n’ai pas touché terre pendant 15 jours après. C’était phénoménal", se souvient-il, encore des étoiles plein les yeux.

Il reste 55 jours avant la compétition et l’entrée dans l’arène.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité