Journées de l'éloquence : l'Atelier de la langue française prépare la 7e édition

Suite à l'annulation de la 6e édition des Journées de l'éloquence, L'Atelier de la langue française développe de nombreux projets pour faire vivre la passion de l'art oratoire à travers la région. / © Thierry Longefait
Suite à l'annulation de la 6e édition des Journées de l'éloquence, L'Atelier de la langue française développe de nombreux projets pour faire vivre la passion de l'art oratoire à travers la région. / © Thierry Longefait

Les Journées de l’éloquence devaient se tenir à Aix-en-Provence du 16 au 23 mai. Mais la situation sanitaire liée au Covid-19 en a décidé autrement. Pour autant, l’Atelier de la langue française a plus d’un concours dans sa poche pour satisfaire les amateurs d'art oratoire.

Par Sarah Desreumaux

Savoir parler en public. Un rêve pour beaucoup, une passion pour d’autres. Alors que la prise de parole en public a le vent en poupe, cette année, la cité Aixoise devra se passer des Journées de l’éloquence. Un rendez-vous pourtant désormais incontournable pour les amoureux de la langue de Molière.

Les Journées de l’éloquence sont la consécration d’un travail de fond que réalise l’association l’Atelier de la langue française tout au long de l’année. 7 jours qui mettent en lumière des talents et rassemblent près de 7000 personnes au printemps.
 
Chaque année, les Journées de l'éloquence rassemblent sept milliers de personnes autour d'animations célèbrant la langue Française. / © Ludovic Beyan
Chaque année, les Journées de l'éloquence rassemblent sept milliers de personnes autour d'animations célèbrant la langue Française. / © Ludovic Beyan

Public, jury, auteurs, candidats et partenaires s’y pressent toujours plus nombreux chaque année. Leur motivation ? Assister à des scènes de théâtre itinérantes, à des conférences ou encore au fameux concours national d’éloquence : point d’orgue de ce festival dédié à l’art oratoire.
 
 

La 6e édition n’aura pas lieu

La série d’animations majoritairement gratuites devait, cette année, porter sur le thème des 7 péchés capitaux
A l’occasion de cette 6e édition, les organisateurs avaient  imaginé de petits ateliers de prise de parole en public accessibles à tous. Tout cela n’aura pas lieu, au grand dam de l’Atelier de la langue française. L’association regarde cependant vers l’avenir, en préparant les prochaines rencontres qui ne sauraient tarder. 
 


L’Atelier de la langue Française tourné vers l’avenir

Les prochaines Journées de l’éloquence auront lieu en mai 2021. Une 7e édition qui célèbrera un nouveau thème. Pas question pour autant d’oublier celui des 7 péchés capitaux. Ce dernier sera le fil rouge des actions de l’association jusqu’à la fin de l’année 2020. L’idée, pour les 5 fondateurs, est de reprogrammer certains temps forts du 6e volet annulé, pour en faire profiter le public à l’automne.

A la rentrée, les amateurs de lecture pourront également profiter pour la 2e année consécutive des « Journées du livre », une autre initiative de l’association. Il s’agit d’animations itinérantes, et organisées à proximité des écoles et médiathèques de la région. De quoi donner le goût de la lecture aux plus jeunes !
 
L'école de l'Eloquence
En 2019, les équipes de France 3 sont allées aux lycée Victor Hugo de Marseille afin d'y suivre la préparation donnée aux élèves en vue du concours d'éloquence. - France 3 Provence-Alpes

Autre grand chantier de l’association: la création d’une école de l'éloquence. Réussite aux examens, canalisation du stress en situations professionnelles ou simple défi personnel ; tous les prétextes sont bons pour s’adonner à l’art oratoire. C’est pourquoi, déjà impliquée dans l’enseignement auprès des entreprises et élèves de la région, l’association a décidé de voir plus grand.
 

Zoom sur le concours d’éloquence : catalyseur d’émotions et de talents

Si le concours d’éloquence rassemble chaque année 5 milliers de personnes, c’est parce qu’il est un véritable catalyseur d’émotions et de talents. L’affluence que cette compétition génère, est le symptôme d’une société qui aime sa langue et souhaite la maîtriser. « La langue française n’est point fixée et ne se fixera point » a dit un certain Victor Hugo.
Chaque année, 8 candidats venus des quatre coins de la France s'affrontent lors du grand concours d'éloquence à Aix-en-Provence.

Devenu le credo de l’Atelier de la langue française, cette phrase est aussi le leitmotiv des nombreux candidats qui postulent à ce grand concours national. Leur objectif ? Manier les vocables et la prose afin de répondre à des questions un tant soit peu philosophiques. « Transgresser c’est progresser », « L’ambition est le dernier refuge d’un raté » ou encore « L’enfer des femmes est la vieillesse», le défi est de taille et les prestations souvent bluffantes !
 
Concours d'éloquence 2017 : "L'ambition est le dernier refuge d'un raté", par Bill François

La chaîne youtube de L'Atelier de la langue française propose une compilation des meilleures prestations de ces dernières années. Certaines éditions sont également disponibles dans leur intégralité.


L’atelier de la langue française met donc tout en œuvre pour cultiver le goût de l’éloquence, du théâtre et de la lecture auprès de tous. Histoire d’être prêts pour les prochaines Journées qui y seront consacrées!
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus