Les gens du voyage indésirables à Aix ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mariella Coste .

Depuis une semaine 30 caravanes sont installées à la Fondation Vasarély : le tribunal administratif décidera lundi de leur expulsion. Les gens du voyages refusent d'occuper une aire dédiée, sans eau ni électricité.

Les gens du voyage indésirables à Aix-en-Provence​

Depuis une semaine 30 caravanes sont installées à la Fondation Vasarély : le tribunal administratif décidera lundi de leur expulsion. Les gens du voyages refusent d'occuper une aire dédiée, près de la gare TGV sans eau ni électricité. En attendant le jugement ils préfèrent rester sur place.

Regroupée en collectif une centaine de personnes assignent à leur tour la communauté du Pays d'Aix pour non respect de mise à disposition d'une aire de grand passage pour les gens du voyage...
Selon maître Benoit Candon, leur avocat :

La communauté doit créer une aire de grand passage pour 200 personnes digne de ce nom. Pour l'instant il faut la fermer c'est un scandale, c'est une poubelle"




La loi du 5 juillet 2000, dite Loi Besson renforce les obligations d’élaboration et de mise en œuvre d’un dispositif d’accueil départemental pour les gens du voyage. Elle impose aux communes de plus de 5 000 habitants de créer des aires d'accueil légales, en échange de quoi les maires ont le droit de recourir à une procédure d'évacuation administrative pour faire cesser les stationnements illicites.

Leur nombre est encore en dessous de la norme...

Le reportage de Jean-Manuel Bertrand et Alexandre Lepinay : en interviewes, Franck, de l'Association "La vie du voyage", et Maître Benoit Candon, avocat des gens du voyage
durée de la vidéo: 01 min 46
conflit gens du voyage à Aix



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité