Les Journées de l’éloquence célèbrent leur 10e édition autour du cinéma, du 18 au 25 mai à Aix-en-Provence

Une dizaine d’événements sont organisés dans différents sites aixois. Spectacles, ateliers de prise de parole, conférences de grands noms du cinéma… Et en point d’orgue, la Grande finale, un concours national d’éloquence qui verra s’affronter 8 jeunes orateurs venus de toute la France.

Le cinéma et l'éloquence sont liés depuis toujours. Un bon film comme un bon discours raconte une histoire. On a tous en tête une tirade célèbre, une réplique qui fait mouche, un dialogue haletant, une scène inoubliable, bref une émotion forte vécue devant le grand écran...

Rien de surprenant donc à ce que le 7e art soit à l’honneur cette année pour les Journées de l’éloquence ! Coup de projecteur sur la programmation (majoritairement gratuite) d’un festival unique en son genre.

Des spectacles originaux

La soirée d'ouverture le 18 mai proposera de découvrir, lors d’une conférence-spectacle intelligente et émouvante, comment le cinéma filme l'amour : "L'homme d'à côté" explore les représentations du sentiment amoureux à travers les films de Truffaut, Visconti, Ophüls ou Scorsese. Quelle est notre part de liberté dans le sentiment amoureux ? Sommes-nous conditionnés à aimer selon des codes de conduite répétés sur grand écran ?   

Le 22 mai, un spectacle jeune public nous replongera au temps du cinéma muet, lorsque les films étaient accompagnés en direct par des musiciens. "Charlot, Octave & Bobine" superpose deux courts métrages de Charlie Chaplin avec les voix de quatre chanteurs a capella, sur des musiques de Bach, Brahms, Verdi, Chaplin, Scott Joplin ou des Frères Jacques… Une véritable performance vocale !

Enfin le 23 mai, place à une soirée interactive avec le spectacle oratoire "Qui a tué le cinéma français ?". Si le cinéma hexagonal est mort, qui donc est l’assassin : le politiquement correct, Netflix ou Hollywood ? Durant une heure, les orateurs vont se succéder sur scène pour désigner le coupable. A la fin, c’est le public qui rendra sa sentence !

Des conférences avec Danièle Thompson, Michel Ocelot et d'autres experts

Le cinéma, ils connaissent ! Danièle Thompson, scénariste et réalisatrice, Michel Ocelot, réalisateur de films d'animation et créateur de "Kirikou", mais aussi Dominique Besnehard, agent artistique et producteur de la série "Dix pour cent" et Fabien Gaffez, directeur du Forum des images, seront présents pour des conférences qui s'annoncent passionnantes.

Avec Danièle Thompson, par exemple, on découvrira les secrets de l'écriture d'un bon film. Elle est en effet une des plumes les plus populaires du cinéma français. On lui doit, entre autres, les scénarios d'immenses succès comme "La grande vadrouille", "La folie des grandeurs", "Les Aventures de Rabbi Jacob" ou encore "La boum"...

Se former à l’art oratoire et à la répartie

C’est un plus du festival : des formations pratiques autour de l’éloquence. Ouvertes à tous, elles visent autant à l’épanouissement personnel qu’à l’insertion ou au développement professionnel.

Vous admirez les grands orateurs et rêvez de connaître les secrets de leur talent ? Vous aimeriez développer vos capacités à l’oral, vaincre votre peur ou simplement vous amuser ? Un atelier de prise de parole en public vous permettra de bénéficier de conseils d’experts.

Vous préférez travailler la répartie ? Inscrivez-vous au Tremplin des orateurs, deux jours de formation pour apprendre à répondre du tac au tac avec éloquence et pertinence. Bref, à transformer vos propos en répliques cultes du cinéma !

La Grande finale d’éloquence le 25 mai

Point d'orgue du festival, c’est le plus grand concours du genre en France. Le 25 mai, 8 jeunes gens - sélectionnés en début d'année parmi 400 candidats de toute la France - seront en lice sur la scène du Grand Théâtre de Provence. Un événement que vous pourrez suivre en direct sur notre site !

Devant plus de 1300 spectateurs et un jury de personnalités - l’humoriste Stéphane Guillon, l’animatrice Cécile de Menibus, l’avocat Bruno Rebstock et le journaliste Christophe Barbier - les talentueux finalistes s'affronteront sur des thèmes donnés. Avec un objectif : être le meilleur orateur ! 

Etudiants à l’université ou en grandes écoles, ils ont tous une appétence marquée pour l’expression orale.

  • Hugues Akir, 21 ans, étudiant en Master de recherche en philosophie à la Sorbonne.
  • Anna Baldy, 21 ans, étudiante à Sciences Po Paris, en master Droits de l’Homme et Action Humanitaire. 
  • Lou Derouen, 21 ans, étudiante en troisième année à Sciences Po Strasbourg. 
  • Nathan Guy, 20 ans, étudiant au CELSA (Ecole des hautes études en sciences de l’information et de la communication).
  • Aldric Meeschaert, 20 ans, étudiant en deuxième année à Sciences Po Strasbourg.
  • Théo Phulpin, 21 ans, étudiant en troisième année de droit public à Bordeaux.
  • Louiza Si Serir, 25 ans, diplômée d’un Master de droit de l'Université Paris Dauphine, elle prépare l'examen du barreau.
  • Thomas Szachnik, 24 ans, étudiant en Master 2 à Sciences Po Toulouse, responsable de la Chaire Moyen-Orient Méditerranée de l’ENS de Paris.

Pour convaincre l’auditoire, il leur faudra jouer avec les mots, la tonalité de leur voix, les nuances, les variations de tempo… Deux prix dotés de 800 euros seront décernés : celui du public et celui du jury. 

>> Revoir la Grande finale 2023 

Nouveauté cette année : le lauréat ou la lauréate 2024 affrontera les vainqueurs des éditions précédentes lors du Trophée des Champions, une ultime joute verbale qui se déroulera le 9 novembre prochain à Aix-en-Provence. 

Des actions autour de la langue française tout au long de l’année

A l’origine des Journées de l’éloquence : l’Atelier de la langue française, fondé en 2014 par une bande d’amis. Ils se sont connus à l’université, à Aix-en-Provence, et partagent la même passion pour le débat et l’éloquence. D’où leur volonté de créer une association, afin de célébrer et promouvoir toute la richesse de la langue française et de son patrimoine.

Cette langue est pour nous un vecteur de dialogue et de partage, source d’épanouissement personnel et professionnel comme d’engagement citoyen. C’est pourquoi nous voulons que l’Atelier soit un lieu d’accueil et de transmission, mais aussi un espace foisonnant d’expérimentations et de créations.

L’équipe de l’Atelier de la langue française

Journées de l’éloquence, ateliers d’initiation à l’éloquence en milieu scolaire – 7 académies sont concernées et plus de 5000 élèves accompagnés – stages de préparation à l’oral du brevet et du bac, formations professionnelles, édition de manuels… En 10 ans, l’association a élargi son champ d’action, tant sur le plan culturel que social. 

Elle a également lancé les "Rencontres avec" : des entretiens avec des personnalités de l’actualité culturelle, ouverts au public et diffusés en direct sur les réseaux sociaux. Jean-François Zygel, Alain Finkielkraut, Françoise Nyssen, Thierry Ardisson, Jessica Nelson, Alexandre Lacroix, Jean-Pierre Guéno, entre autres, se sont prêtés à l’exercice.

Une saison anniversaire exceptionnelle 

Depuis le début de l’année, de nombreux événements labellisés "10 ans" viennent enrichir la programmation de l’Atelier. 

Parmi les surprises à venir, "Les Grands entretiens", une reconstitution sur scène des interviews de personnalités du 20e siècle telles que Barbara, Albert Camus, Louis Ferdinand Céline ou Grisilédis Réal. Autre initiative : un procès-fiction, baptisé "Terreur", dans lequel le public, invité à une réflexion éthique et sociétale, sera amené à faire un choix, celui de rendre la justice. 

Enfin, il y aura le Trophée des Champions, qui sera en quelque sorte la finale des finales de l’éloquence !

Les Journées de l’éloquence
Du 18 au 25 mai à Aix-en-Provence
>> Programme et billetterie