Arles : ce que l'on sait de la mort d'un adolescent sur un point de deal dans le quartier le Barriol

Un jeune homme de 16 ans a été abattu samedi 17 juillet en début de soirée dans un règlement de comptes à Arles. Connu des services de justice, selon les premiers éléments de l'enquête, l'adolescent semble être la victime d'une guerre de territoire sur fond de trafic de drogue.

Samedi 17 juillet vers 18 h 30, un jeune homme de 16 ans a été abattu sur un point de deal à Barriol, rue de Pise. Touché par une balle, l'adolescent a voulu se réfugier dans le centre commercial à proximité. Il a réussi à parcourir 50 mètres, avant de s'écrouler près de la pharmacie Rue Cascina, où il est décédé.

Les assaillants sont arrivés cagoulés à bord d'une voiture, avant de faire feu sur le jeune homme. Les tirs ont probablement été faits avec une arme automatique de type kalachnikov. Ils ont pris la fuite.

L'adolescent était connu des services de justice, indique les services du procureur de la République de Tarascon. Ce qui fait pencher les enquêteurs vers la thèse d'une guerre de territoire entre bandes rivales sur fond de trafic de stupéfiants. 

Selon les services du procureur de Tarascon le jeune homme n'était pas personnellement visé par les tirs. Le contrôle du point de deal serait l'objet d'une guerre de territoires. 

"Le lieu est connu comme un point de trafic, confirme Anna Valla, commissaire divisionnaire chef du district de Arles. Depuis plusieurs semaines, on observe une montée des tensions entre deux gangs et on a été appelé plusieurs fois pour des coups de feu."

Jusqu'à hier soir, les tirs n'avaient pas fait de victimes rue de Pise. Les coups de feu avaient été tirés en l'air, à bord de véhicules. 

Ce nouveau drame porte à sept le nombre de personnes tuées dans le département  depuis le 25 juin, la plupart visiblement liées au trafic de stupéfiants. 

L'enquête a été confiée à la Direction interrégionale de la police judiciaire de Marseille (DIPJ), l'autopsie du corps sera réalisée mardi. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers règlements de comptes criminalité