Arles : les courts-métrages font leur cinéma au Festival Phare

© France 3 Provence Alpes
© France 3 Provence Alpes

Pour sa troisième édition qui se tient jusqu'au 4 août, le Festival Phare met en valeur le court-métrage en organisant des projections et des ciné-concerts au Théâtre Antique d'Arles. 

Par Astrig Agopian

De la fiction, du documentaire et de l'animation... en court. C'est ce que propose le Festival Phare jusqu'au samedi 4 août au Théâtre Antique d'Arles. Une vingtaine de courts-métrages français et internationaux sont projetés, et certains seront primés lors de la cérémonie de fermeture. 
 

Rien à envier au long


Le court-métrage est un format du cinéma qui n'a rien à envier au long-métrage, selon Maud Calmé, directrice artistique du festival :

Le court-métrage est un format particulier où s'exprime une certaine liberté dans l'écriture, que le long-métrage peut rendre plus lourde. Ça donne lieu à des écritures plus drôles, plus libérées.

Michel Rodde, auteur et réalisateur, est membre du jury des cinéastes. 

"On pourrait dire que c'est la nouvelle par rapport au roman,"

affirme-t-il du court métrage.
 

Un jury pro et un jury étudiant


Et s'il y aura un jury composé de cinéastes professionnels pour attribuer des prix, le Festival Phare comprend également un jury étudiant. Joanna Charpentier, étudiante en deuxième année en cinéma d'animation fait partie de ce jury:

Mon apprentissage fait que je suis déjà apte à critiquer. On se critique déjà à l'école, on doit se dire qu'est-ce qui est bien, qu'est-ce qui est pas bien. C'est normal dans une école d'animation, de cinéma d'animation.

Les thèmes de cette édition 2018 sont le sport et la rencontre amoureuse. La programmation est disponible ici
Reportage réalisé par Antoine Wernert et Jérémie Hessas




 




 

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Florence Parly

Les + Lus