Arles : des suspects écroués pour un règlement de comptes mortel en mai dernier

Près de huit mois après l'assassinat d'un homme de 45 ans à Arles, 11 personnes soupçonnées d'avoir participé au règlement de comptes sur fond de trafic de drogue ont été mises en garde à vue. Deux suspects ont été écroués et sept autres sont en cours de défèrement devant un juge.

 

Deux mois après le règlement de comptes mortel, une fusillade avait eu lieu le 6 juin sans faire de blessé.
Deux mois après le règlement de comptes mortel, une fusillade avait eu lieu le 6 juin sans faire de blessé. © HIELY Cyril/MaxPPP

Les faits s'étaient déroulés le 4 mai dernier, dans une cité, à Arles. Un commando armé et cagoulé avait pris pour cible un homme de 45 ans, à la sortie de son domicile. La victime, poursuivie à l’intérieur de sa maison, avait été abattue sous les yeux de son épouse et de ses enfants, rappelle la procureur de la République de Marseille, Dominique Laurens, qui a annoncé ce vendredi une vague d'interpellations à Arles et Marseille. 

"Parmi les 11 individus placés en garde à vue, deux hommes ont déjà été déférés par le magistrat instructeur et mis en examen des chefs d’assassinat en bande organisée, association de malfaiteurs, recel aggravé (...) et placés sous mandat de dépôt", indique le parquet dans un communiqué. Cinq autres suspects sont en cours de défèrement.

Près de huit mois d'enquête ont été nécessaires pour retrouver les auteurs et complices présumés de ce règlement de comptes. Des armes, fusil à pompe, fusil a canon sciés, pistolet automatique, et pistolet mitrailleur, munitions ainsi que 6,4 kg de résine et d’herbe de cannabis et 13.000 euros ont été saisis par les enquêteurs.

La procureure de Marseille précise que cet "assassinat serait en lien avec un trafic de stupéfiants au sein de la cité des Barriols".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes faits divers criminalité justice société