Confinement : le succès inattendu de “Solo”, la chanson en mode confiné d'une Arlésienne à Paris

"Solo" de Cynthia est proposé à l'écoute sur 8 playlists des grandes plateformes de musique en ligne. / © Cynthia Tolleron
"Solo" de Cynthia est proposé à l'écoute sur 8 playlists des grandes plateformes de musique en ligne. / © Cynthia Tolleron

Confinée à Paris depuis la mi-mars, Cynthia Tolleron, Arlésienne d'origine, a remporté un succès aussi vif que soudain avec une chanson "Solo" postée sur les réseaux sociaux. Elle vient de signer avec un label et prépare son premier EP. 

Par Annie Vergnenegre

Avec son "Solo", Cynthia a gagné les coeurs confinés. Il a suffi de quelques heures pour que sa balade mélancolique s'envole sur la toile. Quelques 100.000 vues plus tard, sur son compte Instagram, la jeune femme affiche près de 28.000 abonnés et un début de notoriété. 

"Désolée Maman, j'veux pas te contaminer, j'suis restée à Paris mais j'avoue qu'être dans le sud, j'aurais bien kiffé... j'suis dans le bendo à Belleville, mais j'suis solo et célib..." chante la belle Arlésienne de 25 ans.

Un clip "fait maison"

Ses mots ont trouvé leur public alors qu'il ne s'agissait que d'une ébauche de chanson. Quelques notes improvisées sur son Insta.

"Je voulais juste faire une vidéo d'une minute, comme ça, et la balancer sur ma petite page et j'ai fait ça un matin parce que j'avais plein de choses sur le coeur", raconte Cynthia. 

Elle est la première surprise par le succès immédiat. "Ça parle à énormément de gens, même si j'aborde le côté très solitaire, on vit tous la même chose". 

Quatre jours à peine après avoir posté la vidéo, Unity Group l'a contactée. "Ils m'ont proposée d'aller au bout de la chanson avec un musicien qui a fait l'arrangement. Moi, j'ai fait fabriquer un petit clip avec les moyens du bord" raconte Cynthia.

"Solo" viralisé sur les playlists

Le DJ Aslove, qui a fait la production électronique de "Solo", est celui par qui tout a commencé. C'est lui qui a déniché le son sur le réseau social et l'a fait découvrir à Romain Cloiseau, directeur général de Unity Group.

"On a tout de suite aimé l'approche de Cynthia et puis on a vu que ça plaisait sur les réseaux sociaux, explique Romain Cloiseau,​​​​​​ désormais manager de la jeune chanteuse, qui n'a pas été séduit que par sa voix. En entrant en contact avec elle, on a vu quelle artiste elle était, à quel point elle était pétillante, et l'envie qu'elle avait... et ça nous a plu".

"On a été très surpris que pour une artiste nouvelle arrivant sur la scène musicale, pour un premier titre mis en ligne en 10 jours pour être réactifs, on a eu la playlist de sorties du vendredi de Spotify, de Deezer, et d'Apple Music, tous les éditorialistes de ces plateformes ont semblé avoir un coup de coeur dessus... et ça continue puisque le morceau est toujours dans leurs playslists", 
analyse Romain Cloiseau.

Le morceau a fait 34.000 écoutes sur Spotify et 24.000 sur YouTube en 14 jours.

C'est un signe fort pour le manager de Cynthia car "son profil n'existait pas sur les plateformes de streaming, donc on est partis de zéro. Ce qui veut dire que tout ça est totalement viral".

D'autres titres en "confinerie"

Le signe que l'aventure doit continuer au-delà de cette première chanson. Avec le label, Cynthia travaille sur son premier EP, un mini album de 5 ou 6 titres à partir d'autres maquettes qu'elle a déjà écrites "en solo, dans le bendo" pendant "sa confinerie" comme elle dit.

Pour Romain Cloiseau, Cynthia sort du lot des productions "faites à la maison" qui foisonnent en ce moment sur les réseaux sociaux. "Ce sont souvent des productions de second degré ou humoristiques qui ne sont pas vouées à de vraies carrières. Cynthia, c'est un vrai talent. C'est une évidence, c'est une artiste complète, entre le cinéma, la mode, la chanson, il y a plein de choses à faire" assure-t-il.

"Ce qui est vraiment beau dans cette histoire, c'est la magie des réseaux sociaux, j'ai rien commandé, ça m'est tombée dessus" s'étonne encore Cynthia. 

Un petit goût de revanche 

Ce succès, c'est le choix du public et cela sonne un peu comme une revanche pour elle, six ans après une tentative malheureuse à un célèbre télé-crochet. A l'époque, la jeune fille de 19 ans n'avait pas décroché le "oui" qui ouvre la porte du prime-time.

Tout ça, elle préfère l'oublier. Installée depuis six ans à Paris, Cynthia vit aujourd'hui de ses cachets de comédienne mais elle n'a jamais renoncé à devenir chanteuse.

"C'est une question d'équilibre, j'ai besoin d'avoir les deux dans ma vie. J'ai toujours eu la passion de la musique et cet exutoire d'écrire des chansons, même si ça restait dans mon salon...".

A Arles, les Tolleron suivent, sans trop comprendre, ce tourbillon médiatique qui emporte leur fille.

"C'est étourdissant mais c'est un beau cadeau qu'on partage à distance". Plus pour très longtemps, le 11 mai, Cynthia sortira de confinement et mettra dès que possible cap au sud pour aller embrasser ses parents. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les + Lus