INFO FRANCE 3. La région PACA suspend sa participation financière au Parc Naturel Régional de Camargue

Le président de la région Paca, Renaud Muselier (LR) a décidé qu'il ne versera plus de subvention au parc régional de Camargue, jusqu'à nouvel ordre. Il fustige la mauvaise gestion du parc. La contribution annuelle de la région représente 40% du budget.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Le couperet est tombé vendredi, lors du bureau du Parc naturel régional de Camargue, réuni à Arles.

Renaud Muselier, le président de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur n'est pas présent. Il a chargé son représentant, le conseiller régional Ludovic Perney, de lire un message qu'il a écrit.

"Notre collectivité constate une dégradation majeure de la situation du Parc", lit le conseiller régional. Le texte fustige entre autres "une gestion financière peu rigoureuse", "une ambiance délétère" au sein du personnel, "aucun dossier déposé depuis un an".

"Nous avons un problème de stratégie générale, de vision et d'organisation du parc régional" continue de lire Ludovic Perney. Avant la conclusion "Tant que la situation ne sera pas assainie, la région suspendra le versement de sa cotisation pour 2022."

Joint par SMS ce samedi Renaud Muselier confirme. "Nous sommes gestionnaires de l'argent public. Le parc n'a pas pris les mesures nécessaires et demandées par différents audits, qui ont relevé de nombreux dysfonctionnements."

Un coup de massue pour le Parc, dont le principal financeur est la région.

Patrick de Carolis, président du Parc et Maire (Sans étiquette) d'Arles a dénoncé samedi dans un communiqué envoyé à la presse un "procédé brutal". "Je ne vois pas en quoi asphyxier financièrement le PNRC va l’aider à aller mieux, bien au contraire."

Il prévoit de consulter le comité syndical du parc et les instances de représentation du personnel avant d'apporter une réponse à la démarche de la région.

Un parc "livré à lui même"

La gestion du Parc a fait l'objet de plusieurs rapports très critiques. Le dernier en date émane du Centre de gestion (CDG) habilité à veiller au respect des conditions de travail dans les établissements publics de moins de 50 agents.

"Le personnel de tout niveau hiérarchique fait état d’une surcharge de travail et d’une désorganisation" pointe le CDG. "Le parc semble livré à lui-même sans pilote aux commandes".

Des remarques que Patrick de Carolis prend en compte. Mais l'édile trouve la décision bien trop sévère.

"Si je peux entendre que le Parc a besoin d’un second souffle, je rappelle que je n’en suis le Président que depuis un an. Le Président Muselier agit comme s’il voulait la disparation du Parc de Camargue."

Cette décision de la région intervient dans un contexte tendu entre Patrick de Carolis et Renaud Muselier. Ce dernier reproche au maire d'Arles de ne pas l'avoir soutenu face au Rassemblement National lors du deuxième tour des régionales 2021.

"Ce n'est pas une menace, ni un règlement de compte, assure Ludovic Perney. On travaille pour sauver le parc. On attend les propositions du bureau syndical pour débloquer la subvention."

Et mettre en œuvre des actions pour protéger la faune et la flore exceptionnelles de la Camargue...