• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

PrioriTerre dans la Réserve Nationale de Camargue: comment gérer durablement la vie sauvage dans un milieu artificialisé

Comment on préserve la vie sauvage dans un milieu totalement artificialisé?  A découvrir Samedi 15 juin sur France 3 Provence Alpes dans le journal de 19H, dimanche 16 Juin sur France 3 Côte d'Azur.

Par Eric Dehorter

La Réserve Nationale de Camargue:
En 1927 pour couper court à toutes les batailles entre ceux qui veulent de l’eau salée pour faire du sel et ceux qui désirent de l’eau douce pour l’agriculture, la compagnie des salins du midi offre l’étang du Vaccarès à l’état pour consacrer cette lagune d’eau saumâtre à la nature et c’est la SNPN, la société nationale de protection de la nature qui en assure la gestion pour le compte du conservatoire du littoral désormais propriétaire.

Pour garder la vie sauvage dans un espace artificialisé (Le Rhône est endigué depuis Napoléon III et la digue à la mer ferme les échanges entre la mer et les lagunes: Toutes les échanges d'eau sont donc organisés par l'homme avec des pompages depuis cette époque)  il faut  reproduire les milieux telle que la nature pourrait les proposer et ça n’est pas simple:
Toute l’eau pour l’agriculture ne finit pas dans le Vaccarès, mais elle arrive à contre saison, pendant l’été, et malgré les 30% de riziculture qui sont passées en bio, en fin de course le trop plein qui arrive dans l’étang dépasse presque toujours les normes  autorisées.

Sur le même sujet

Marseille : la journée des blessés de guerre

Les + Lus