CARTE. Blocage des agriculteurs : à quelles perturbations s'attendre vendredi dans les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et les Alpes du Sud ?

Dans les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et les Alpes du sud, les agriculteurs ont décidé jeudi soir de passer la nuit sur les barrages, bien déterminés à poursuivre leur action, au moins jusqu'à vendredi dans la journée.

La colère ne s'éteint pas. Le mouvement semble même se durcir chez les agriculteurs de la région, comme dans le reste de la France. De nombreux blocages ont débuté jeudi en Provence, pour se poursuivre dans la nuit et jusqu'à vendredi. Les manifestants se sont organisés pour faire durer leur action, assurant des rotations sur les barrages. Les agriculteurs continuent à travailler et font des allers-retours entre leurs exploitations et les points de blocage.

Selon Laurent Depieds, président de la FRSEA PACA, les manifestants ne lèveront pas le camp "tant qu'il n'y aura pas des annonces fortes et concrètes de la part du Premier Ministre, pas de la com, mais des mesures qui changent la vie des agriculteurs". Sinon, cela "continuera d'être tendu et de ferrailler" promet le porte-parole syndical. 

Mobilisation maintenue à Bollène

Dans le Vaucluse, les manifestants bloquent toujours l'autoroute A7 dans les deux sens à hauteur de Piolenc. Partout, la vigilance est de mise suite à l'accident mortel dans l'Ariège.

"On essaye de faire attention" face à une "exaspération des agri" qui monte, "tellement bouleversés par leur vie", confirme Laurent Depieds. 

Salon-de-Provence et Arles, l'A7 et l'A54 

 À Salon de Provence, le blocage est resté en place sur les deux aires d'autoroute du Merle entre les sorties 12 et 13.

Dans les Alpes, l'A51 au point mort

Dans les Alpes-de-Haute-Provence et les Hautes-Alpes, les agriculteurs sont toujours jeudi soir sur l'A51, au péage de la Saulce, bloquant la circulation entre Manosque et Sisteron sur l'autoroute dans les deux sens.