• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Cassis : le drapeau orange hissé sur la plage à cause des méduses

Les méduses arrivent sur les côtes du littoral des Bouches-du-Rhône / © Sidonie Canetto
Les méduses arrivent sur les côtes du littoral des Bouches-du-Rhône / © Sidonie Canetto

Des méduses ont été aperçues sur le bord de la plage de Cassis, les secouristes ont hissé le drapeau orange, pour indiquer que la baignade est dangereuse, mais reste autorisée.

Par Ludovic Moreau

Sur la plage de la Grande Mer à Cassis, les secouristes de la plage ont hissé le drapeau orange. La baignade est dangereuse, mais reste autorisée. Les sauveteurs ont repéré la présence de nombreuses méduses, dans la zone de baignade.
Le drapeau orange est hissé sur la plage de la grande mer à Cassis. / © Sidonie Canetto
Le drapeau orange est hissé sur la plage de la grande mer à Cassis. / © Sidonie Canetto

"On a vu des méduses hier", indique la mairie de Cassis, "on averti la population par tous les moyens possible, les sauveteurs notent quotidiennement la température de l'eau et indiquent les risques de présence de méduses".

La méduse Pelagia Noctiluca est la plus courante dans notre région (95% de la population de méduses). Elle se reconnaît par sa couleur violette et les baigneurs la craignent, elle est très urticante.

Elle avait été aperçue en début de saison dans les Alpes-Maritimes, puis dans le Var, elle arrive progressivement sur les plages des Bouches-du-Rhône.

Le vent et les courants ramènent les méduses sur les plages

La Pelagia Noctiluca ne peut se déplacer volontairement que verticalement, de haut en bas ou de bas en haut. Présente en permanence en Méditerranée, elle se retrouve sur les côtes seulement au gré des courants et des vents.

"On a eu vraisemblablement un retour d'Est, ce qui a poussé les méduses vers l'Ouest" indique Antoine Mangin, directeur scientifique de la société ACRI et spécialiste des méduses.

En principe, la présence des méduses ne dure pas longtemps, soit elles s'échouent sur la plage, soit le Mistral les repoussent vers le large. En principe donc, car l'année dernière, les méduses étaient arrivées plus tard dans la saison, mais elles étaient restées plusieurs semaines.
Carte de la présence des méduses à l'Est des Bouches-du-Rhône. / © ACRI
Carte de la présence des méduses à l'Est des Bouches-du-Rhône. / © ACRI


Une carte de présence des méduses

La société scientifique ACRI, située à Sophia-Antipolis (06) propose une carte participative indiquant la présence et l'absence de méduse sur les côtes de Méditerranée. Cette carte est mise à jour quotidiennement. La précision des données repose sur la participation du public qui déclare la présence et l'absence de méduses sur un secteur donné.

Une information importante, l'absence d'indication sur la carte ne signifie pas qu'il n'y a pas de méduses, mais seulement qu'elles n'ont pas été signalées. A l'inverse, un secteur identifié avec une méduse jaune par exemple signifie que des méduses étaient présentent il y a plus de deux jours, mais seule une zone identifiée par un drapeau vert clair informe de l'absence de méduse.

Vous aussi participez à l'actualisation de la carte de présence de méduses en vous inscrivant sur le site : meduse.acri.fr

Que faire en cas de piqûres ?

Les piqûres de méduses sont généralement bénignes dans notre région, mais si vous êtes en contact avec elles, vous pouvez ressentir une douleur vive type brûlure, accompagnée de rougeurs, oedèmes et vésicules translucides. Ces signes peuvent s'aggraver chez les personnes allergiques.

Si vous êtes concerné :
  •  surtout ne pas frotter
  • surtout ne pas rincer à l'eau douce (l'eau douce aggrave la sensation de brûlure)
  • surtout ne pas mettre d'alcool
  • rincer à l'eau de mer
  • retirer les filaments éventuels avec une pince à épiler (surtout pas avec les doigts)
  • recouvrir la surface douloureuse avec du sable et laisser sécher
  • retirer le sable avec un carton rigide
  • rincer ensuite abondamment à l'eau de mer
  • si possible rincer à l'eau de mer chaude (le venin est neutralisé par la chaleur)
  • vous pouvez ensuite appliquer un antiseptique sans alcool
  • en cas de douleur, prendre du paracétamol (sauf contre-indication médicale)

Sur le même sujet

Leonardo Jardim, entraîneur de l'AS Monaco, lors de la conférence de presse du 7 août 2019

Les + Lus