Coronavirus : une cheffe étoilée offre des pâtisseries “made in Provence” pour les soignants de la région

Nadia Sammut cheffe étoilée fait des gâteaux pour réconforter les soignants dans les hôpitaux. / © Nadia Sammut/FTV
Nadia Sammut cheffe étoilée fait des gâteaux pour réconforter les soignants dans les hôpitaux. / © Nadia Sammut/FTV

Nadia Sammut, la cheffe du premier restaurant sans gluten étoilé au monde, à Cadenet (Vaucluse), lance une opération de financement participatif pour offrir des pâtisseries aux soignants de la région. Près de 1.000 gâteaux ont déjà été distribués.

Par Sophie Accarias (AV)

L’hôpital, Nadia Sammut connaît bien. Et depuis longtemps. La jeune femme souffre depuis sa naissance de la maladie coeliaque, une intolérance extrême au gluten.

Cette maladie l’a contrainte à être hospitalisée pendant de longs mois tout le long de sa vie. Elle est aujourd’hui suivie à l’hôpital Saint-Joseph à Marseille. 
 
"Moi, ce besoin de matériel et de réconfort des soignants, ça me touche beaucoup. J’ai un rapport particulier avec l’hôpital depuis ma naissance", raconte-t-elle. 

Alors, lorsque le confinement a démarré, Nadia s’est demandée ce qu’elle pouvait faire pour soutenir les médecins et les infirmières dans leur travail. 

Très vite lui est venue l’idée de faire des cookies, mais des cookies faits avec des produits locaux. En un geste, la jeune femme soutient à la fois les soignants et l’agriculture locale.  

Tarte au citron confit, au tohu de pois chiches et à la crème 

Dans son atelier de Cavaillon ouvert il y a neuf mois et qui livre habituellement des biscuits et des farines sans gluten dans toute la France, Nadia a mis un masque en plus de sa charlotte. Chaque jour, elle confectionne des gâteaux pour les soignants.

Et pour en faire encore plus, elle a lancé un appel aux dons sur une plateforme de financement participatif. 
Le grand public peut choisir un hôpital et lui faire livrer des gâteaux. 

Il faut trouver des solutions dans l’adversité

La jeune femme, qui emploie habituellement six personnes dans cet atelier, a mis la plupart d’entre eux au chômage technique.

Une gourmandise réconforte pour les soignants 

Toute seule, elle réinvente la gourmandise en alliant le bien-être et le local. Elle vient par exemple de livrer à l’hôpital d’Avignon, des cookies aux figues de Solliès-Pont et aux abricots de Provence avec de la farine de pois chiches. 
Les cookies de Nadia Sammut sont fabriqués avec des produits locaux. / © Nadia Sammut/FTV
Les cookies de Nadia Sammut sont fabriqués avec des produits locaux. / © Nadia Sammut/FTV
"Des pâtisseries riches en fibres et sans sucre qui facilitent la digestion", note Nadia Sammut qui tient aussi dans sa démarche à soutenir l’agriculture locale.

Car sans exception, dans tous les gâteaux qu’elle offre aux hôpitaux on y retrouve des produits régionaux. Pour la jeune femme, "c’est une alimentation positive et c’est un cercle vertueux".

Les donateurs peuvent choisir son hôpital

Comment ça marche dans le concret ! Chaque pâtisserie offerte est accompagnée d’un petit mot pour les soignants.

Sur la plateforme de financement participatif, les donateurs (deux euros le gâteau) peuvent même choisir leurs hôpitaux. 
Les gâteaux sont accompagnés d'un petit mot pour les soignants. / © Nadia Sammut/FTV
Les gâteaux sont accompagnés d'un petit mot pour les soignants. / © Nadia Sammut/FTV
Les pâtisseries sont ensuite livrées dans chacun des établissements grâce aux camions de la société de la jeune femme. 

Pour l’instant Nadia Sammut a donné des pâtisseries à l’hôpital de Saint-Joseph à Marseille, à celui de Cavaillon ou au centre pneumologique de Lauris.
 
"Les gens me remercient, c’est très touchant. J’ai même une infirmière qui m’a téléphoné en pleurant, j’en avais les larmes aux yeux".
 
1.000 pâtisseries ont déjà été offertes aux soignants. On tente les 10.000 ??? Chiche ? 
 

Sur le même sujet

Les + Lus