Cet article date de plus de 5 ans

Coup de filet contre un réseau de vol de métaux à Arles

Un vaste coup de filet a eu lieu ce lundi à l'aube dans des camp occupés par des Roumains : un à Arles et cinq autres à Montpellier. Douze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue. 90 tonnes de cuivre auraient été écoulées en 8 mois.

Douze personnes de nationalité roumaine ont été interpellées et placées en garde à vue lundi dans la région de Montpellier lors d'un vaste coup de filet des gendarmes de Dijon contre un réseau de vols de métaux ayant écoulé 90 tonnes de cuivre en 8 mois. L'opération s'est déroulée au lever du jour lundi, mobilisant plus de 250 gendarmes de Bourgogne, Languedoc-Roussillon et PACA, qui ont investi cinq camps "occupés par des individus de nationalité roumaine dans les environs de Montpellier et sur un sixième site à Arles", précise un communiqué du ministère de l'Intérieur. Elle fait suite à l'ouverture d'une enquête après des cambriolages survenus en avril et mai dernier dans des entreprises de Gevrey-Chambertin et Nuits-St-Georges (Côte-d'Or).

Au total, plus d'une trentaine de faits sont imputés à l'équipe qui vient d'être démantelée. Se déplaçant sur de très longues distances - parfois plus de 600 kilomètres dans la nuit pour un vol -, les voleurs prenaient le soin de repérer soigneusement leurs cibles et revenaient ensuite, de nuit, charger leurs véhicules de plusieurs centaines de kg, voire de tonnes de cuivre ou d'autres métaux"


a détaillé la gendarmerie de Bourgogne.

90 tonnes de cuivre écoulées

Les voleurs avaient un appétit prononcé pour les emprises de la SNCF et des sociétés possédant des stocks importants de câbles de cuivre. Les enquêteurs estiment que plus de 90 tonnes de cuivre ont été écoulées depuis 8 mois pour un montant de près de 400.000 euros. L'argent liquide repartait en Roumanie, "comme c'est la plupart du temps le cas dans ce type de réseau très organisé", a précisé l'Intérieur. Parmi les personnes interpellées, certaines sont également suspectées de faits de vols et de violences à Montpellier, selon une source proche du dossier.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers