Covid à Aix-en-Provence et Marseille : on ne sera plus obligé de porter le masque partout dans l’espace public

Les règles concernant le port du masque ont été (très légèrement) assouplies à Marseille et Aix-en-Provence dans l’arrêté préfectoral portant sur le couvre-feu. Désormais, le masque n’est plus obligatoire partout dans l’espace public entre 6 heures et 2 heures.
 

Avec l'instauration du couvre-feu, les règles concernant le port du masque ont été allégées dans les communes d'Aix-en-Provence et Marseille.
Avec l'instauration du couvre-feu, les règles concernant le port du masque ont été allégées dans les communes d'Aix-en-Provence et Marseille. © NICOLAS TUCAT / AFP
Jusqu’à présent, dans les zones des Bouches-du-Rhône situées en "alerte maximale", c’est-à-dire Marseille et Aix-en-Provence, le port du maque était obligatoire de 6 heures à 2 heures sauf rares exceptions (personnes en situation de handicap munies d’une dérogation, personne pratiquant une activité sportive, usagers de deux roues, personne circulant dans les espaces naturels classés).

Avec l’arrêté du 17 octobre qui impose un couvre-feu dans la métropole de 21 heures à 6 heures, les règles concernant le port du masque ont été allégées -comme l’ont remarqué nos confrères de Marsactu.

Désormais, peut-on lire, "le port du masque de protection est rendu obligatoire de 06h00 à 02h00 pour toute personne de onze ans ou plus sur les marchés, aux abords des commerces et établissements scolaires (jusqu’à 50 mètres aux alentours), dans les espaces extérieurs des zones commerciales, dans les espaces d’attente pour accéder à un transport en commun terrestre, aérien, fluvial ou maritime." Les dérogations restent les mêmes.

Arrêté préfectoral prescrivant de nouvelles mesures nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le département des Bouches-du-Rhône


"Il n’y a pas de dispositif allégé, précise-t-on à la Préfecture des Bouches-du-Rhône, les mesures sont proportionnées au fait qu’on est en état d’alerte maximale. Dans les zones avec de fortes densités de piétons, on est toujours près d’un marché, d’un commerce ou d’un établissement scolaire."

Pour ce qui est des transports en communs et de la plupart des établissements recevant du publique, les règles restent inchangées, elles sont précisées dans le décret du 16 octobre instituant le couvre-feu. Il précise que "les masques doivent être portés systématiquement par tous dès lors que les règles de distanciation physique ne peuvent être garanties."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société