Attestation, dérogation, villes concernées : ce qu'il faut savoir sur le couvre-feu dans la Métropole Aix-Marseille

Le président de la République Emmanuel Macron a annoncé mercredi la mise en place d'un couvre-feu dans la Métropole Aix-Marseille. Il s'applique depuis la nuit de vendredi à samedi. Ce qui est interdit, ce qui est autorisé, où il s'applique : voici les restrictrions liées à ce couvre-feu.
 

Dans la métropole Aix-Marseille, bars, cinémas, restaurants, théâtre et autres lieu accueillant du public ferment désormais leurs portes à 21 heures, pour respecter le couvre-feu imposé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.
Dans la métropole Aix-Marseille, bars, cinémas, restaurants, théâtre et autres lieu accueillant du public ferment désormais leurs portes à 21 heures, pour respecter le couvre-feu imposé dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. © ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP
Il n'y aura plus de restaurants, de théâtres, de cinémas, ni de sorties au-delà de 21h dès ce samedi et pour au-moins quatre semaines. 

Toute la Métropole Aix-Marseille-Provence est concernée par le couvre-feu sauf deux communes Pertuis (Vaucluse) et Saint-Zacharie (Var).

Le Premier ministre Jean Castex a indiqué vendredi 16 octobre qu’il n’y aurait "pas d’exceptions à la règle du couvre-feu".


Malgré leurs "appels à la compréhension", les théâtres, les cinémas et les salles de spectacle ne pourront pas organiser de séances ou de représentations après 21 heures.

Une attestation de déplacement entre 21h et 6h

L'attestation de déplacement dérogatoire fait son retour.

Cliquez ici pour télécharger l’attestation dérogatoire


Pour sortir de chez eux entre 21 heures et 6 heures du matin, les habitants de la Métropole Aix-Marseille devront présenter ce document.

Ce dernier est téléchargeable sur le site du ministère de l'Intérieur. Il doit être présenter aux forces de l'ordre lors du contrôle de respect du couvre-feu en version papier ou sur un téléphone portable. Pour ceux qui ne peuvent pas l'imprimer, il peut être recopié manuellement. 


Le contrevenant s'expose à une amende de 135 euros en cas de non-respect du couvre-feu.

Les cas dérogatoires

Parmi les cas dérogatoires, on retrouve le retour à la maison après son travail ou le déplacement vers le lieu d'activité professionnelle. 

Les personnes ayant un impératif de santé, à s'occuper d'une proche dépendant ou souhaitant promener leur animal de compagnie pourront circuler pendant le couvre-feu munies de cette attestation. Les trajets pour prendre un avion sont aussi autorisés pendant le couvre-feu.

L'attestation dérogatoire n'est valable qu'une heure pour tous les motifs ne concernant pas le travail. 

Un train de nuit ou un avion après 21 heures sont autorisés, si les habitants d'Aix-Marseille sont munies de leur billet, qui servira de justificatif.

S'il s'agit d'une attestation professionnelle, il faudra également présenter un justificatif de l'entreprise ou sa carte professionnelle. C'est le cas des personnels soignants ou des journalistes.

Quelles mesures dans les autres communes des Bouches-du-Rhône ?

Dans les autres communes du département des Bouches-du-Rhône, l’accueil du public dans les restaurants, bars et les commerces d’alimentation générale est interdit de 23h00 à 06h00. La consommation d'alcool sur la voie publique et la vente de boissons alcoolisées à emporter restent interdites entre 20h00 et 6h00.

Arrêté préfectoral prescrivant de nouvelles mesures nécessaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19 dans le département des Bouches-du-Rhône

 

Aucun renfort de police municipale à Martigues

A Martigues, le maire Gaby Charroux a réagi la mise en place du couvre-feu par le gouvernement.

Les agents de la police municipale ne contrôleront pas le respect du couvre-feu.

"Je considère que l’État n’a pas besoin des moyens publics de la commune. Par conséquent, je ne demanderai pas aux agents de la police municipale de faire respecter ces décisions", a réagi le maire sur les réseaux sociaux de sa commune.

DÉCLARATION DE GABY CHARROUX, maire de Martigues. Suite aux annonces hier soir de Monsieur le Président de la...

Publiée par Ville de Martigues - Officiel sur Jeudi 15 octobre 2020

Martine Vassal appelle à "l'union sacrée"

Ce couvre-feu va fortement impacter les professionnels notamment les restaurants ou encore les cinémas.

La présidente de la Métropole Aix-Marseille appelle à une "union sacrée des acteurs de l'économie, de la santé, des transports et de l'éducation".

Pas de réduction de déplacements entre les régions

Le président de la République a insisté sur le fait qu'il n'y aura pas de restriction de déplacement au-delà des 100 kilomètres.

"Vous pouvez partir en vacances", a-t-il déclaré tout en évoquant l'importance du port du masque, y compris en famille, et la réduction des rassemblements à six personnes. Face à un virus qui sera là "au moins jusqu'à l'été 2021", Emmanuel Macron a évoqué la mise en place d'une nouvelle application, "Tous Anti-Covid" suite à l'échec de la précedente "StopCovid".

"Tester, alerter, protéger", tel est le mot d'ordre du président pour les prochaines semaines à venir.

Le couvre-feu annoncé mercredi dernier

Le couvre-feu annoncé par Emmanuel Macron mercredi 14 octobre sera mis en place dans la nuit de vendredi à samedi, à minuit. L'état d'urgence sanitaire est rétabli dès vendredi.

Il concerne la région Île-de-France ainsi que huit métropoles : Aix-en-Provence, Marseille, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Saint-Etienne et Toulouse. Ce couvre-feu sera en place, au moins, pour quatre semaines voire six. "Si dans ces zones, dans les six prochaines semaines, nous tenons ce couvre-feu, nous pensons que nous pourrons progressivement réouvrir", a déclaré le chef de l'État.

Emmanuel Macron a confirmé la mise en place d'autorisations exceptionnelles pour les personnes qui travaillent de nuit ou ceux qui ont de "bonnes raisons" de circuler après 21 heures.

Il n'y aura pas de restriction pour les transports en commun. "Nous avons besoin d'avoir des services publics ouverts, des bureaux de poste ouverts, des enseignants en classe", a-t-il ajouté.

Des contrôles seront effectués. Une amende de 135 euros est prévue pour les personnes qui enfreignent ce couvre-feu, 1.500 pour les récidivistes.

Réaction de Renaud Muselier

"Confrontés aux conséquences de la pandémie depuis maintenant 7 mois, il est de nouveau demandé à nos concitoyens des sacrifices majeurs et des renoncements aux libertés publiques historiques et jamais vues en temps de paix", a réagi le président de la région Paca.

Renaud Muselier appelle chacun à respecter ces nouvelles mesures : "Lorsque quelqu’un se noie, il ne faut pas réfléchir : seul le sauvetage compte, peu importe les moyens". "Nous n’avons pas le droit de perdre espoir, poursuit-il. Si nous acceptons ces sacrifices ensemble, avec détermination, nous pourrons vivre des fêtes de Noël formidables".

"J’engagerai dès demain au nom des Régions de France des discussions avec l’ensemble des membres du Gouvernement compétents pour aider nos concitoyens à affronter cette marée épidémique qui s’annonce", a conclu Renaud Muselier. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société emmanuel macron politique