La raffinerie Esso à l'arrêt, des salariés en grève depuis cinq jours

Publié le Mis à jour le
Écrit par Nathalie Deumier .

Toutes les usines Esso sont arrêtées, en Normandie et à Fos-sur-Mer. Les raffineries sont à l'arrêt depuis cinq jours. Le personnel gréviste réclame des augmentations de salaire.

"C'est du jamais vu" affirme Lionel Arbiol, délégué syndical CGT chez Esso, "100% du personnel posté est en grève. 50% des personnel de la maintenance, de l'inspection, de l'administration sont en grève".

Le site de Fos-sur-Mer compte 300 salariés, mécaniciens, ingénieurs, opérateurs de fabrication, ou encore laborantins. 

La grève est initiée par la CGT, et suivie par FO. Les grévistes demandent une augmentation de salaire de 7%, la direction, leur propose une fourchette entre 5,5 et 6%.

"Les revendications reposent sur l'inflation galopante et la hausse du prix du carburant. On veut compenser la perte de pouvoir d'achat," explique Lionel Arbiol,"le refus de la direction est perçu comme un manque de respect, sachant qu'Esso a fait 409 millions de bénéfices au premier semestre 2022." 

Total entre dans le mouvement

Total a posé un préavis de grève pour les 27, 28 et 29 septembre prochains. 

A elles deux, ces entreprises représentent 80% du carburant en France, selon le délégué syndical CGT.    

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité