"Vigilance et précaution" : après la suspension de la vaccination de son personnel, le patron des pompiers 13 s'explique

Invité du 12/13 de France 3 Provence-Alpes, le colonel Grégory Allione, directeur des pompiers des Bouches-Du-Rhône, s'explique sur la suspension de la vaccination de ses équipes avec le vaccin AstraZeneca.

"Il va bien, je l'ai eu par téléphone." Ce lundi midi, Grégory Allione, le chef des pompiers des Bouches-du-Rhône (SDIS), se voulait rassurant. Le pompier qui a présenté une arythmie cardiaque 48 heures après sa vaccination avec AstraZenaca est étroitement surveillé.

le chef des pompiers des Bouches-du-Rhône (SDIS)

Ce malaise cardiaque est intervenu pendant sa garde et a nécessité une hospitalisation. Pour l'heure, rien ne permet d'affirmer que ce symptôme soit lié à la vaccination. C'est d'ailleurs le seul incident relevé par le SDIS 13, "sur 60 personnes vaccinées à AstraZeneca", précise Gregory Allione.

Par précaution, il a pris la décision de suspendre la vaccination des pompiers du département. "Je suis responsable de la santé de mes personnels. Avec mon médecin chef nous avons pris la décision de suspendre, le temps de vérifier le dossier médical de notre collègue et regarder ça avec le centre de pharmaco vigilance."

Cette décision ne concerne que les personnels du SDIS 13. Les pompiers continueront de vacciner la population avec AstraZeneca au centre de Coudoux, comme ils y sont autorisés depuis le 13 mars. 

"Il faut rester très mesuré. Il faut se faire vacciner. Vigilance, précaution... Mais à ce stade nous sommes pour la vaccination."

Grégory Allione, directeur du SDIS 13

Dans un communiqué envoyé lundi après-midi aux rédactions, le SDIS 13 rappelle que cette suspension est provisoire. Les analyses du pompier vacciné doivent être connues dans les prochains jours.

Communiqué SDIS 13 - 15 mars 2021

Prévenue par les pompiers, l'ARS (Agence régionale de Santé) a confirmé que pour l'heure, aucun lien n'a été établi entre le malaise du pompier et sa vaccination.

Cette suspension de vaccination intervient après que plusieurs pays, dont la Norvège, les Pays-Bas, l'Allemagne ou encore l'Islande ont interrompu les injections de ce vaccin sur la population. L'Italie interdit pour l'heure l'utilisation d'un lot d'AstraZeneca.

En France, dans l'après-midi, le gouvernement a également décidé de suspendre l'utilisation du vaccin Astra Zeneca en attendant l'avis européen qui sera rendu mercredi.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité