INFOGRAPHIE. Impôts : quelle est la date limite pour déclarer vos revenus selon votre département ?

Si vous choisissez de déclarer vos revenus par papier, vous avez jusqu'à mardi minuit, soit ce soir. Le temps presse donc. En revanche, vous avez encore quelques jours pour le faire en ligne. Découvrez avec France 3 Provence-Alpes jusqu'à quelle date limite vous pouvez les déclarer.

Dernier jour, ce mardi 21 mai, pour déclarer ses revenus en format papier, peu importe le département dans lequel vous habitez. En revanche, il vous reste encore quelques jours si vous effectuez votre déclaration en ligne. En fonction des départements, la date limite est différente.

France 3 Provence-Alpes vous explique les différentes dates limites pour faire votre déclaration.

Quatre dates possibles

Les contribuables de la zone 1, ceux habitant dans les départements de 01 à 19, soit de l'Ain à la Corrèze, et les Français à l'étranger, pourront déclarer leurs revenus jusqu'au 23 mai minuit. Ici, sont donc concernés les Alpes-de-Haute-Provence, les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes et les Bouches-du-Rhône.

Ceux de la zone 2, des départements 20 à 54, la Corse à la Meurthe-et-Moselle, pourront faire leur déclaration de revenus jusqu'au 30 mai minuit. Aucun département de la Provence-Alpes-Côte d'Azur n'est concerné par cette date limite.

En revanche, le Var (83) et le Vaucluse (84) devront obligatoirement déclarer leurs revenus perçus en 2023 jusqu'au 6 juin minuit. Ainsi que les départements inclus entre 55 et 976, entre la Meuse et Mayotte, appartenant à la zone 3.

Si vous n'êtes pas en mesure d'effectuer votre déclaration en ligne, si vous n'avez pas accès à internet par exemple, vous pouvez faire une déclaration papier. Jusqu'à minuit ce soir, mardi 21 mai, vous pouvez vous procurer le formulaire de déclaration (imprimé 2042) soit auprès de votre Service des impôts des Particuliers, soit sur le site www.impots.gouv.fr. Remplie et signée, elle doit être envoyée à ce même service des impôts des particuliers.

Des pénalités en cas de retard

Si vous ne déclarez pas revenus dans la limite des dates prévues par le ministère de l'Économie et des Finances, vous allez devoir payer plus cher. Votre impôt sera majoré de :

  • 10% si vous déclarez en retard et en l'absence de mise en demeure. Il est toujours possible de déclarer sur le site internet des impôts jusqu'au 30 juin quel que soit le département.
  • 20% si vous avez été mis en demeure, mais que vous déclarez vos revenus dans les 30 jours après la réception de celle-ci.
  • 40% si vous n'avez toujours rien déclaré 30 jours après avoir reçu une mise en demeure.
  • 80% dans les cas les plus extrêmes. C'est-à-dire si l'administration découvre que vous exercez un travail non déclaré ou une activité illicite. Elle n'est pas dans l'obligation de vous adresser une mise en demeure.

Attention, vous risquez également une majoration en cas de défaut de paiement ou de paiement hors délai de vos impôts.

Il est toutefois possible de demander une remise gracieuse totale ou partielle de l'impôt et des pénalités, en cas de difficulté financière par courrier, comme l'explique le site du ministère.

En revanche, en plus de ces sanctions, des intérêts de retard vous seront appliqués. Ces intérêts s’élèvent à 0,20 % de l’impôt dû par mois, soit 2,4 % par an. Ils s'appliquent jusqu'au dernier jour du mois du dépôt de la déclaration de revenus.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité