Istres : une maman allaite son bébé pendant une réunion de Pôle emploi, priée de sortir

Anaëlle Gianni et son petit garçon, le 3 septembre 2019. / © J. POUSTIS / FTV
Anaëlle Gianni et son petit garçon, le 3 septembre 2019. / © J. POUSTIS / FTV

Une jeune maman qui allaitait son bébé de 5 mois lors d'une réunion collective de Pôle Emploi à Istres (Bouches-du-Rhône), s'est vue priée de sortir. Sa mésaventure a suscité de nombreux commentaires. Depuis, la direction de Pôle Emploi se défend de tout malentendu. 

Par Annie Vergnenegre, GB

Allaiter son bébé en public reste un tabou en France. Anaëlle Gianni l'a vécu lors d'une réunion collective de Pôle emploi à Istres, dans les Bouches-du-Rhône.

Au sein, sous une écharpe

Convoquée mercredi dernier à 9h, la jeune maman n'a pas eu d'autres choix que de venir avec son bébé de 5 mois car le papa travaille, explique la jeune femme sur Facebook. 

"La conseillère m'a dit que ça risquait d'être compliqué, mais je lui ait dit "pas de souci, ça va le faire", raconte Anaëlle, elle me laisse entrer et je me mets dans le fond pour ne pas gêner. Trente minutes plus tard, mon fils avait chaud et il a commencé à s'agiter alors je l'ai mis au sein sous mon écharpe de portage".

Et là, les choses se compliquent. "La conseillère est venue me dire "je vais vous laisser partir". Elle me dit que ce n'est pas possible de procéder ainsi dans les locaux et qu'on me donnera un nouveau rendez-vous".

"Pourtant, personne ne me regardait et ça n'avait pas l'air de déranger",
ajoute la jeune femme, j'aimerais bien savoir ce qui se serait passé si je lui avais donné le biberon".

J'enlève la nourriture de la bouche de mon fils et je m'en vais, tellement honteuse que je n'ose pas réagir.

La jeune maman précise s'être sentie "tellement honteuse [qu'elle n'a] pas oser réagir ! Mais a-t-elle le droit de faire ça ?"

Sa mésaventure suscite de nombreux commentaires scandalisés. Dès le lendemain, le directeur départemental de Pôle Emploi en personne lui téléphone. 

Un malentendu selon Pôle emploi

"Il s'est excusé, il m'a dit qu'il ne comprenait pas", déclare la jeune maman en recherche d'emploi, surprise de l'effet si rapide de son post. Elle a par ailleurs un nouveau rendez-vous jeudi avec le directeur d'agence. 

A Pôle emploi, on se défend d'avoir demandé à la demandeuse d'emploi de quitter les lieux en raison de l'allaitement, évoquant plus un problème de suivi de la réunion.

"Vous comprenez bien que le sujet, c'est plus les pleurs de l'enfant, qui semblait très agité, que l'allaitement en soi", explique Jean-Charles Blanc, directeur territorial de Pôle Emploi. "Ce n'était pas confortable pour elle, ni pour le bébé."

"Nous aurions pu lui proposer de s'isoler dans une pièce pour allaiter, mais il semblait qu'il était plus simple pour elle et les autres participants de convenir d'un autre rendez-vous."

Aucun texte n'interdit d'allaiter en public

Cette Istréenne n'est pas la première à vivre une telle "discrimination" alors qu'aucun texte n'interdit en France l'allaitement en public. 

A Amiens, en juillet 2018, une maman n'a pas eu le droit d'allaiter son bébé dans les locaux de la CAF. L'année précédente, même chose dans un commissariat parisien. 

Aux Etats-Unis, l'allaitement n'est pas plus facilement accepté dans les lieux publics. C'est pour le banaliser, que la mannequin Mara Martin a défilé en juillet 2018 avec sa fille de 5 mois au sein. 

Mara Martin avait expliqué sur Instagram que ce geste n'était pas prévu mais que le défilé avait pris beaucoup de retard et que le bébé avait faim. Cette première dans le monde de la mode avait fait la Une de tous les medias américains et suscité de nombreuses réactions. 

Sur le même sujet

Les + Lus