Plongée dans les secrets des prototypes d'avions de demain sur la base de l'armée de l'air à Istres

replay

C’est un univers peu connu que dévoile le documentaire "Les ailes de la Provence" : les essais en vol. Sur la base 125, l'avionneur Dassault a installé son centre d'essais dans les années 50. Dans le plus grand secret, ingénieurs, pilotes et mécaniciens y développent et testent des prototypes civils et militaires.

C'est ici, aux portes de la Camargue et à une cinquantaine de kilomètres de Marseille, que s'écrit au quotidien l’histoire de l’aviation moderne.

Sur la base d’Istres, le centre d’essais en vol ne cache pas seulement des secrets industriels et des innovations de premier plan. Il abrite le travail de passionnés, dont le savoir-faire est envié par l'élite de l'industrie aéronautique internationale.

Pour la toute première fois, une caméra a pu filmer le quotidien de ces femmes et ces hommes qui défient la gravité dans le ciel de Provence. Au plus près des personnages, sur le tarmac, dans les hangars, mais aussi en vol, nous allons partager leurs enjeux, leurs succès et parfois leurs échecs.

Grâce à un dispositif innovant, des caméras de haute qualité ont été positionnées dans les cockpits, sur les casques des pilotes et sur les ailes des avions, pour un résultat visuel spectaculaire.

Cette aventure humaine et technologique est l’occasion unique de revisiter, depuis le ciel, des paysages exceptionnels. Turquoise des calanques, camaïeu de rose des salins camarguais, majesté des Baux-de-Provence, vertige du Cap Canaille et beauté de la Grande Bleue… sont les décors de ces vols à haut risque.

Il y a toujours une part d’aventure parce que, par nature, nos essais sont des essais de développement, donc on va explorer un domaine, il y a cette partie d’inconnu. Aujourd’hui, même avec toute la technologie, il y a encore besoin de savoir ce que le pilote ressent.

Pierre-Louis, directeur adjoint des essais en vol

La passion chevillée au corps

Sur la base 125, les secrets industriels et militaires sont jalousement gardés, mais celles et ceux qui y travaillent n'hésitent pas à ouvrir les portes de leur intimité. On découvre alors combien tous ont la passion chevillée au corps. Travailler sur des avions ou les faire voler, pour la plupart c’est un rêve de gosse qui se réalise.

Pour le pilote d’essais, le Graal c’est l’ouverture de domaine. Faire quelque chose que personne n’a fait, c’est toujours extrêmement plaisant, on est des gamins !

Tom, pilote

Après le travail, ils nous emmènent un peu plus loin dans leur passion : Duch, par exemple, un ancien as de la chasse, est à peine descendu de la dernière version du Rafale qu'il grimpe déjà dans son vieux biplan de la Seconde Guerre Mondiale, histoire de se changer les idées au coucher du soleil.

Savinien, lui, est mécano sur Falcon 6X. Il n'a pas pu être pilote de chasse, à cause d'une vision insuffisante, mais qu'à cela ne tienne : dès qu'il le peut, le jeune homme pilote des avions de tourisme au-dessus des Alpilles et se régale des merveilles de sa région natale, vue d'en haut.

Devant la caméra, il se prépare pour un grand projet : un vol humanitaire qu'il pilotera avec l'un de ses copains, ingénieur aux essais en vol. Tous deux vont livrer 200 kilos de matériel scolaire à une école perdue dans les sables du sud marocain. Une véritable aventure sur les traces de Mermoz et de Saint-Exupéry...

"Les ailes de la Provence", c'est une histoire de femmes et d'hommes qui s'écrit dans le ciel.

Elle nous rappelle que le plus grand des patrimoines n'est ni dans les paysages ni dans les trésors d'ingénierie, mais dans le cœur de ceux qui vibrent pour leur passion…

Les ailes de la Provence

Un film de 52 mn écrit et réalisé par Grégoire Gosset.
Une coproduction France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur / Kanguroo.
Diffusion jeudi 18 mai 2023 à 22h50 sur France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.