• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Une fillette de 2 ans secourue de la noyade dans une piscine privée à La Ciotat

Illustration - Selon une étude de Santé Publique France, les noyades des enfants de moins de 6 ans ont doublé depuis 2015. / © SYLVAIN ESTIBAL / AFP
Illustration - Selon une étude de Santé Publique France, les noyades des enfants de moins de 6 ans ont doublé depuis 2015. / © SYLVAIN ESTIBAL / AFP

Une fillette de 2 ans a été secourue ce mardi en train de se noyer dans une piscine privée à La Ciotat. Elle a été hospitalisée à Marseille dans un état grave. Au cours de l'été 2018, le Var et les Bouches-du-Rhône ont été les plus touchés par ces accidents, selon Santé publique France. 

Par Annie Vergnenegre

Il était aux alentours de 9h30 quand l'accident s'est produit mardi dans le jardin d'une villa de La Ciotat. La fillette de 2 ans a été transportée en réanimation pédiatrique à l'hôpital de la Timone à Marseille, avec un pronostic vital engagé, précise le Sdis 13.

Selon une étude de Santé Publique France, les noyades des enfants de moins de 6 ans ont doublé depuis 2015. Près d'un tiers intervient en piscine privée familiale.

Les enfants sont particulièrement vulnérables. Près d’une noyade sur cinq a été mortelle. A noter que le sud de la France concentre à lui seul 60% des piscines privées familiales françaises. 

Triste bilan dans le Var et les Bouches-du-Rhône

En France, les noyades sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. 

Santé Publique France a recensé 1.649 noyades accidentelles au cours de l'été 2018 (entre juin et septembre). Soit une moyenne de 12 par jour. 1 sur 4 a été fatale.

La région Provence-Alpes Côte d'Azur arrive en tête du dramatique palmarès national dressé dans cette étude avec 307 noyades en 2018. 

La proportion importante de noyades fatales dans les zones de baignade non surveillées doit inciter à privilégier les plages surveillées.

Les départements situés en façade maritime concentrent à eux seuls près d'un tiers de ces noyades. Le Var est le plus touché avec 143 noyades.

Avec 93 noyades, les Bouches-du-Rhône sont en deuxième position, ex aequo avec la Gironde, devant les Pyrénées-Orientales (52). 
Répartition départementale des noyades accidentelles en 2018 / © Santé Publique France
Répartition départementale des noyades accidentelles en 2018 / © Santé Publique France

Noyades fatales en mer

Santé Publique France, qui publie une nouvelle étude tous les 3 ans, a collecté ses données auprès des services de secours, Marins-Pompiers, pompiers, urgence, Samu-Smur, gendarmeries, police et CRS sauveteurs, SNSM et CROSS Med. 

L’agence nationale souligne que "la mer constitue le milieu présentant le plus fort taux d’accidents avec 40% des noyades et des décès".

"La proportion importante de noyades fatales dans les zones de baignade non surveillées doit inciter à privilégier les plages surveillées pour les baignades permettant, notamment, une prise en charge plus rapide, surtout en cas de malaise".

Des noyades évitables

Depuis la loi de 2004, toute piscine privée enterrée non close doit disposer d'un dispositif de protection : abri, alarme, barrière ou couverture. Les propriétaires encourent une amende de 45.000 euros en cas de non respect de cette obligation. 

Santé Publique France rappelle pour conclure que les noyades sont pour la plupart évitables. Près d’un Français sur six déclare en effet ne pas savoir nager.

"À tous les âges, la baignade comporte des risques, il est nécessaire d’adopter les bons réflexes de prévention", souligne l’agence nationale dans son rapport.

A lire aussi

Sur le même sujet

Replay concert French Fuse

Les + Lus