Marseille : les habitants obtiennent un dos d'âne après trois jours de blocage

Les habitants du quartier du Cannet ont bloqué pendant trois jours le boulevard de Maison Blanche. Cela fait des années qu'ils réclament signalisations et  ralentisseurs sur cette artère dangereuse. Mardi dernier, un nouvel accident a eu lieu, et une mère de famille a été grièvement blessée
 

Les habitants en colère du boulevard Casanova
Les habitants en colère du boulevard Casanova © Photo Estelle Mathieu/France3Provence
C'est l'accident de trop... Celui d'une mère de famille grièvement blessée après avoir été renversée mardi par un véhicule sur le boulevard de Maison blanche. Le drame a soulevé une vive protestation parmi les habitants qui ont bloqué le boulevard.
 

Une voie dangereuse

Il y a déjà eu de nombreux accidents sur cette voie, dont plusieurs mortels. Cela fait des années qu'ils dénoncent la dangerosité de cette artère que les voitures et camions arpentent à vive allure.
L'école Canet-Ambrosini située sur le boulevard manque de signalisations. Les parents réclament des ralentisseurs pour empêcher la vitesse excessive des véhicules qui menace les piétons au quotidien. 

Il n'y a pas de panneau comme quoi il y a une école, c'est honteux !

s'indigne un parent d'élève.
Une autre habitante interpelle un agent municipal par ces mots :

J'étais parent d'élève il y a cinq ans. Regardez ce que j'avais demandé. Rien n'a abouti !

 
Un "dos d'âne" après trois jours de blocage ©France3Provence
Mais cette fois-ci, le blocage de la voie par une trentaine d'habitants, pendant trois jours, a fait bouger les lignes. La mairie de secteur, la mairie centrale, la métropole ont toutes été interpellés. Mais l'intervention de la préfecture a été décisive : ce matin, des installateurs en béton ont été placés, et cet après-midi, des coussins berlinois devaient être installés, sortes de dos d'âne en plastique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
accident faits divers