Marseille : un amendement prévoit de débloquer 1 milliard d'euros pour les transports

Publié le
Écrit par Louise Beliaeff
Un budget permettant notamment de "désenclaver" le Nord de Marseille.
Un budget permettant notamment de "désenclaver" le Nord de Marseille. © Gérard JULIEN / AFP

La présidente de la Métropole Martine Vassal annonce qu'un amendement d'un milliard d'euros est bien confirmé pour développer les transports de la Métropole Aix-Marseille. 750 millions d'euros correspondent à des avances remboursables.

"Merci au gouvernement !". Dans un communiqué de presse paru ce mercredi 3 novembre, la présidente LR de la Métropole Aix-Marseille Martine Vassal annonce qu'un amendement confirme l'engagement du gouvernement pour soutenir les transports.

C'était la promesse faite par Emmanuel Macron lors de sa visite en septembre dernier inaugurant le plan "Marseille en grand". Un milliard d'euros dont 250 millions sous la forme d'une subvention publique et 750 millions d’euros d’avances remboursables.

Le président avait annoncé également la création de quatre lignes de tramway supplémentaires et cinq lignes de bus à haut niveau de service.

"Les députés doivent concrétiser l’attribution d’une subvention de 256 millions d’euros inscrite au budget de l’agence de financement des infrastructures de transport de France", déclare Martine Vassal.

"Grâce à cette aide financière majeure, nous pouvons accélérer les projets de désenclavement du Nord de Marseille et améliorer significativement les déplacements sur l’ensemble du territoire métropolitain".

Cet amendement s'inscrit dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances 2022. Il intervient quelque jour après l'annonce du déblocage d'une enveloppe de 254 millions d'euros pour les écoles de Marseille.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.