• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

12 ans de prison pour un ancien du “gang marseillais des bijoutiers”

Illustration de braquage d'une bijouterie / © Richard RAY / PHOTOPQR/NICE MATIN
Illustration de braquage d'une bijouterie / © Richard RAY / PHOTOPQR/NICE MATIN

Olivier Garofalo, l'un des membres du gang des bijoutiers, était accusé d'une série de 12 vols à main armée commis dans la région marseillaise il y a plus de 10 ans. L'homme de 43 ans a été condamné en appel par la cour d'assises du Var à 12 ans de réclusion. 

Par AFP / ND

Olivier Garofalo est l'un des deux survivants du gang de braqueurs qui avait défrayé la chronique en 2006 et 2007. Cette série de vols violents ciblaient les bijouteries. Son complice, Antoine Rodriguez, a été condamné à trois ans de prison dont un avec sursis.

Les deux autres membres du gang sont morts. Alexandre Distanti avait été abattu en 2011 par la police lors d'un braquage en Espagne. Adrien Anigo, le fils de José Anigo, alors directeur sportif de l'Olympique de Marseille, avait été tué en 2013 au cours d'un règlement de comptes dans la cité phocéenne.

Un cumul de procès


L'an dernier, en première instance, Olivier Garofalo, déjà condamné à 8 ans de réclusion pour un autre braquage commis en 2010, avait été condamné à 18 ans de réclusion criminelle. En appel, cette semaine à Draguignan, l'avocat général a requis également 18 ans de réclusion. En première instance, Olivier Garofalo avait déserté les lieux à la veille des réquisitions avant d'être interpellé quelques semaines plus tard. Cette fois-ci, il a reconnu huit des douze vols à main armée que l'on reprochait à cette bande de malfaiteurs.

Douze ans après les faits, seuls 5 des 31 témoins cités à la barre se sont présentés devant la cour d'assises d'appel. Le procès était prévu sur une semaine mais il s'est achevé mercredi.

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus